Fermeture du forum
Merci pour cette belle aventure ! Toutes les informations se trouvent Ici love2 du love sur vous hard times (Mia) 4035343658
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
11 € 22 €
Voir le deal

Partagez

hard times (Mia)

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Brooklyn
Peter E. Barnes
mdm
J'ai posté : 524 messages et j'ai : 175 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Noah Centineo. et pour finir je crédite : doom days (ava) & beylin (signa)

Peter E. Barnes
Mar 31 Mar 2020 - 17:28
Épuisé par sa journée de travail, Peter n’en pouvait plus de son existence, jamais il n’aurait imaginé une telle pandémie. Le coronavirus arrivait telle une vague violente, amenant son flot de patients en peu de temps. Etudiant, il se devait d’apprendre le métier encore plus vite que la normale. Son manque d’expérience l’empêchait de faire beaucoup mais durant cette crise, on lui laissait prendre plus de responsabilités. Cela ne le déplaisait pas mais impliquait un très grand stress auquel il fallait s’habituer. A chaque instant, le jeune homme prenait le risque d’être lui aussi porteur de ce virus. En dépit des protections, il savait qu’il suffisait d’une seule imprudence pour tomber malade. Pour l’heure, il exécutait le tout avec attention, il se refusait de tomber malade lui aussi. Malheureusement, ce genre de maladie s’insinuait partout, un ennemi invisible qu’il fallait considérer comme aussi dangereux. Une crise sanitaire frappait le monde entier et cela ne faisait que de débuter. New-York voyait le nombre de cas augmenter tout comme ses hôpitaux, saturés.

Pendant cette période plus que compliquée, le futur infirmier rentrait chez lui exténué. Au-delà de la fatigue habituelle, la pression en rajoutait largement à sa fatigue. Physiquement et mentalement, le besoin de changer d’air se faisait sentir. Il n’avait plus le temps de rien et ne voyait personne. Sa vie sociale était déjà quasiment inexistante, mais avec tout ceci, elle était nulle. Il s’inquiétait de tout cela et préférait éviter le plus de contact possible, mais il fallait avouer que parler lui manquait. Il s’occupait des autres à chaque instant, mais qui s’occupait de lui ? La réciproque demeurait impossible pour l’instant. Le juvénile quittait l’hôpital éreinté et pressé de rentrer chez lui. Ce soir il revoyait la jeune Mia avec qui il avait vécu ce tragique braquage. Cet événement les avait rapproché, ils se tenaient informés l’un de l’autre. Les épreuves permettaient souvent de rapprocher deux âmes qui n’étaient pas censées se croiser.

Préparant son intérieur, il rangeait, installait la table et finalisait le plat de ce soir. Des burgers fait maison, rien de bien extraordinaire mais au vu de la période, il faisait avec les moyens du bord. Cette soirée était salvatrice, il pensait à autre chose, oubliant le temps d’une soirée que rien n’allait. Lorsque la sonnette retentissait, le brun s’empressait d’ouvrir, l’invitant à entrer tout en gardant une distance raisonnable. Elle était au courant de son travail, au courant qu’il était en première ligne et en contact direct avec les malades. « Salut Mia. Entre je t’en prie. Ce soir, ça ne sera pas de la grande gastronomie ! » S’excusait-il presque en baissant les yeux. Son appartement était petit et chaleureux, rangé et ordonné. Lorsqu’il recevait, le jeune homme savait faire preuve de bon sens. Après tout, il n’allait pas l’accueillir dans un gourbi. Désormais dans la cuisine, il se tenait à la porte de celle-ci. « Je t’offre quoi à boire ? J’ai de la bière, du vin rouge, vin blanc, ou du jus d’orange. »

@mia l. kingsley hard times (Mia) 201132147


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Mia L. Kingsley
Broad
J'ai posté : 1709 messages et j'ai : 74 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Leighton Meester et pour finir je crédite : Eilyam (av) | crack in time (sign)

Mia L. Kingsley
Lun 6 Avr 2020 - 23:56


hard times
Peter x Mia
Mia a accepté sans peine aucune de revoir Peter, le jeune infirmier avec qui elle a vécu l'un des épisodes les plus traumatisants de sa vie, à l'épicerie, quelques mois plus tôt. Et pourtant, elle a mis pas mal de temps à le recontacter, très longtemps sous le choc. Elle en a quitté son petit-ami, d'ailleurs, avec qui cela n'allait déjà plus depuis quelques mois. Le braquage a été l'une des raisons qui lui ont fait prendre conscience de l'inutilité de cette relation, qui durait depuis trop longtemps, qui partait dans trop de directions. Mia ne s'y reconnaissait plus, elle commençait d'ailleurs à ne plus se cacher d'aller voir à droite et à gauche pour s'en changer les idées.

Les récents événements ont forcé Mia à se vêtir le plus possible pour parcourir les quelques pâtés d'immeubles qui la séparent de chez Peter. Elle a même pris la décision d'enfiler un cache-nez, juste au cas où. Elle presse le pas, foule le bitume le plus vite possible. Elle ne veut absolument pas tomber sur quelqu'un qui la mettrait en danger, ou pire encore. C'est presque essoufflée qu'elle arrive devant chez Peter. Elle sonne à l'interphone, passe rapidement la porte d'entrée et prend l'ascenseur jusqu'au numéro d'appartement qu'il lui a indiqué. Nouvelle sonnette, Mia peut enfin se débarrasser de son cache-nez. Elle respire un peu mieux. "Salut Peter," fait la brune lorsque le jeune infirmier ouvre sa porte. Elle ne l'étreint pas, circonstances obliges. "Ne t'en fais pas, c'est déjà adorable d'avoir proposé de me faire à dîner ! J'ai ramené le dessert..." fait-elle en levant le petit sachet qu'elle a pensé à amener, abritant des pâtisseries à décongeler. "Ce n'est pas non plus de la grande cuisine, c'est tout ce qu'il me restait vu que tout est fermé près de chez moi..." s'excuse-t-elle en riant, après avoir sorti la boîte encore légèrement glacée du sachet plastique. Elle la lui tend puis se débarrasse de son trench-coat ainsi que de son sac, qu'elle pose sur le dos du canapé, avant d'éternuer sans ménagement, ce qui la surprend pas mal. "Oh, flûte ! J'ai pas éternué comme ça depuis que..." commence-t-elle alors que Peter vient de lui demander ce qu'elle souhaite boire. Sentant que sa gorge se noue sans ménagement, Mia demande d'une petite voix, les larmes aux yeux : "Tu as des animaux...?" Sans même laisser le temps à Peter d'infirmer ou de confirmer cette question, Mia se précipite sur son sac pour se saisir des antihistaminiques qu'elle transporte toujours avec elle, au cas où. "Du vin blanc, ce sera parfait," articule-t-elle en sortant le cachet de sa plaquette, avant de l'avaler tout rond, sans rien boire. "Ça va aller, juste mes allergies," le rassure-t-elle dans un léger sourire en remarquant son air paniqué.
(C) CANTARELLA.


hard times (Mia) LuaQVYG


Sometimes I'm happy
Sometimes I'm quite mad
© crack in time
Peter E. Barnes
mdm
J'ai posté : 524 messages et j'ai : 175 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Noah Centineo. et pour finir je crédite : doom days (ava) & beylin (signa)

Peter E. Barnes
Sam 18 Avr 2020 - 18:53
La situation exigeait une grande prudence, de ne pas rester trop près les uns des autres en dépit de l’envie forte de s’étreindre, s’embrasser. Le virus était arrivé depuis plusieurs semaines sur le sol américain et continuait de ravager l’Europe. Les USA n’étaient encore qu’au début de l’épidémie qui durera surement plusieurs mois. Peter, comme beaucoup d’étudiants infirmiers devait lui aussi mettre la main à la patte, encore plus qu’il ne le faisait déjà. Ses gardes se faisaient plus longues et intenses. Le nombre de décès ne faisait qu’augmenter. Impuissant, il assistait à la disparition de jeunes, de vieux, surtout des plus vieux. Tout restait encore à découvrir concernant ce virus. Le braquage de l’épicerie subie quelques mois plus tôt semblait bien loin dans son esprit. Il n’oubliait rien et le traumatisme demeurait, l’empêchant de se rendre dans des événements où une foule bondée l’attendait. Il ne supportait plus vraiment la foule, par crainte de voir débouler des hommes armés. Cette attaque n’avait que renforcer sa paranoïa. Pourtant, pour sauver le plus de patients possible, il tentait de vaincre cette peur, les couloirs ne se désemplissaient jamais, souvent jusqu’à saturation.

Cette soirée était donc salvatrice pour l’infirmier à en devenir. Son travail l’épuisait grandement, mentalement et physiquement. Alors, se ressourcer autour d’un bon repas avec une oreille attentive était l’idéal. S’ils avaient mis un temps fou à se recontacter, il devait avouer apprécier la présence de la brune. Vivre un tel traumatisme les avait rapprochés, ils s’étaient soutenus pendant cette épreuve et continuaient de le faire. Il pouvait amplement dire que la jeune femme était devenue une amie, contre toute attente. Comme quoi, lorsque des malheurs survenaient, l’on pouvait aussi en tirer du positif. Il avait fait une belle rencontre, une amitié sincère et sans jugement débutait. Bien qu’il aurait préféré d’autres circonstances, c’était sans dire. L’accueillant chaleureusement, il respectait une distance de sécurité avant de l’inviter à entrer. Rares étaient les personnes à visiter son appartement mais avec tous les restaurants fermés, il ne pouvait en être autrement. Riant légèrement face à ses mots, il était incapable de lui tenir rigueur des desserts à décongeler. « ça ira très bien ne t’en fais pas ! Comme dirait ma grand-mère c’est mieux que rien ! » Disait-il dans un sourire en attrapant la boite encore fraîche qu’il posa dans sa cuisine avant de revenir auprès d’elle avec deux verres et une bouteille de blanc. Si l’étudiant ne buvait pas souvent, l’occasion était parfaite pour un petit excès. Il fut désolé de la voir éternuer de la sorte. Finalement, sa question lui faisait comprendre que ces éternuements étaient peut-être causés par son chat. « Oh mince tu es allergique aux chats ? Tu veux que je l’enferme dans ma chambre ? » Sans attendre, il posa les verres et les quelques gâteau apéritifs et s’empara de son petit chat pour s’exécuter. L’animal désormais dans sa chambre, il revenait. « Miki adore grimper sur les genoux, il ne t’embêtera pas au moins. » Servant les verres, il tenait le sien en le levant afin de trinquer avec la jeune femme. « A cette soirée ! »


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Mia L. Kingsley
Broad
J'ai posté : 1709 messages et j'ai : 74 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Leighton Meester et pour finir je crédite : Eilyam (av) | crack in time (sign)

Mia L. Kingsley
Sam 2 Mai 2020 - 19:06


hard times
Peter x Mia
Mia n'a pas beaucoup d'amis proches ou autres relations possédant des animaux chez eux, si bien qu'elle a perdu l'habitude de demander aux gens chez qui elle se rend s'ils en ont ou non. Elle qui adore les animaux, ça la désole réellement de devoir s'en tenir le plus loin possible à cause de ses foutues allergies. Lorsqu'elle se rend compte que ses éternuements ressemblent fortement à ceux qu'elle développe lorsqu'elle est en présence d'une bête à poils, elle plonge sur son sac pour attraper ses antihistaminiques. Gentil et serviable, Peter n'attend même pas sa réponse quant au fait d'enfermer son chat dans sa chambre, et Mia le voit disparaître quelques secondes, avant de revenir vers elle. Elle avale son cachet et rassure le jeune infirmier, au pire elle sera entre de bonnes mains si son état vient à empirer ! "Il a l'air mignon comme tout, du peu que j'ai pu en voir avant que tu l'enfermes... Je suis désolée, je ne côtoie presque plus personne avec des animaux, j'ai tendance à oublier mes allergies..." répond-elle, légèrement gênée par la situation. Elle rejoint Peter au-dessus de la table de la cuisine pour attraper le verre qu'il vient de lui tendre, et le lève pour trinquer avec lui. "Oui, on emmerde le monde extérieur !" fait-elle joyeusement, bien qu'avec la voix un peu rauque. "Enfin... Moi, je peux l'emmerder royalement... Mais toi ? Comment tu te portes en ce moment ?" demande Mia afin d'en apprendre plus sur le quotidien de l'étudiant, qui ne doit pas être des plus roses en ce moment. En écoutant sa réponse, elle se saisit d'un gâteau apéritif afin d'en mordre un morceau minuscule.
(C) CANTARELLA.



Sometimes I'm happy
Sometimes I'm quite mad
© crack in time
Peter E. Barnes
mdm
J'ai posté : 524 messages et j'ai : 175 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Noah Centineo. et pour finir je crédite : doom days (ava) & beylin (signa)

Peter E. Barnes
Dim 17 Mai 2020 - 20:05
Peter était habitué d’avoir des animaux chez lui, tant et si bien que cela devenait naturel pour lui. Alors, il oubliait parfois que ce n’était pas le cas de tout le monde et que certains développaient des allergies. En tant qu’infirmier, il ne pouvait que comprendre, car il en voyait passer, des patients atteints d’allergies sévères. Inutile de prendre de risque. Ni une ni deux, il attrapait son chat pour l’enfermer dans sa chambre où il prit soin de lui laisser de la nourriture et sa litière. Il ne faudrait pas que celui-ci manque de rien, car la soirée venait à peine de débuter. « Ne t’excuse pas, c’est pas grave. On a tous des allergies. Et oui, il est adorable ! » Les chats aussi gentils étaient rares mais sans réellement savoir, le sien avait hérité de son trait de caractère. Peut-être que les félins ressemblaient à leurs maîtres bien plus qu’ils ne pouvaient le soupçonner. C’était le cas de Miki, c’était une évidence, tout aussi gentil et serviable que son maître. Il ne pouvait qu’en être fier d’ailleurs. Le jeune infirmier soupirait, cette soirée lui permettait de souffler, d’oublier un peu la situation désastreuse actuelle. Les journées de travail étaient éreintantes, avec un stress en permanence. Les urgences de l’hôpital étaient au bord de l’implosion. « Exactement, emmerdons-le pour ce soir ! » disait-il dans un sourire avant de reprendre. « Oh bah écoute, je suis épuisé et je pense que ça se voit. L’afflux de malade ne cesse quasiment jamais, je ne sais pas quand nous aurons enfin droit à une accalmie. » L’épidémie demeurait compliquée et comme il était en première ligne, il préférait se tenir éloigné de la jeune femme. Par précaution car ce virus s’insinuait partout. « Et toi, cette période te permet d’être plus inspirée pour tes écrits ? »


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Mia L. Kingsley
Broad
J'ai posté : 1709 messages et j'ai : 74 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Leighton Meester et pour finir je crédite : Eilyam (av) | crack in time (sign)

Mia L. Kingsley
Mar 9 Juin 2020 - 1:23


hard times
Peter x Mia
A chaque fois qu'elle croise un animal à poils, cela rappelle à Mia à quel point sa santé a été cruelle avec elle, qui adorent les animaux depuis toujours. S'il n'y avait pas ces allergies, elle aurait certainement fait de son appartement une arche de Noé. Elle se promet intérieurement de se faire désensibiliser un de ces jours et avale le cachet, avant de rejoindre Peter pour un apéritif digne de ce nom. Cette soirée est pour eux l'occasion de se retrouver dans un contexte bien plus calme que l'épicerie dans laquelle ils se sont rencontrés quelques mois plus tôt, même si la situation extérieure n'est pas des plus favorables. C'est d'ailleurs ce qui pousse Mia à demander directement de ses nouvelles à Peter, qu'elle sait être infirmier et travailler à l'hôpital. "J'espère que ça ne va pas trop tarder... Tu as les traits vraiment tirés !" commente Mia avant de rire légèrement. "Non j'abuse, t'es mignon comme tout bien sûr," ajoute-t-elle avant de boire une gorgée de vin. Elle lève ensuite ses sourcils devant la question de Peter. "Oh non... C'est même plutôt tout l'inverse !" avoue-t-elle en haussant les épaules. "J'ai l'habitude de rester chez moi en général donc ça ne me change pas tant que ça, mais je n'ai pas plus d'inspiration..." lâche la brunette. "Et maintenant je suis célibataire en prime," ajoute-t-elle ensuite dans un rire nerveux avant de boire une nouvelle gorgée de vin. "Tu es toujours étudiant, toi ?" redemande-t-elle histoire de ne pas partir tout de suite sur le sujet épineux de ses histoires de coeur.

(C) CANTARELLA.



Sometimes I'm happy
Sometimes I'm quite mad
© crack in time
Contenu sponsorisé
hard times (Mia)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Brooklyn
-
Sauter vers: