Scent of Scandals a besoin de vous !
Votre avis compte plus que tout afin de nous aider à nous améliorer. Ici vous en saurez plus !
Newsletter numéro 50
De nouvelles choses à découvrir dans ce sujet ! Laissez un petit commentaire et surtout, restez chez vous ! love2
Nouvelle Intrigue
A côté de l'intrigue confinement, venez découvrir intrigue le pays des songes !
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$ [FF] Barbecue ou guerre mondiale ft. William - Page 3 1529876038
Le Deal du moment : -33%
-38% sur Apple iPhone XS (version 64 GO – Gris ...
Voir le deal
699 €

Partagez

[FF] Barbecue ou guerre mondiale ft. William

GOOD MORNING AMERICA :: Flashback & Flashforward
 :: Flashback & Flashforward
Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1492 messages et j'ai : 848 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Mer 29 Avr - 12:57


Barbecue ou guerre mondiale ?
ft. Solveig & William



Quand je vois Alice finir la tête dans l’eau, j’écarquille les yeux, incrédule. Quelle bande de sagouins ! Ce n’est que lorsque je vois le regard de William sur moi que je comprends. Je secoue la tête vivement et lui lance mon plus mauvais regard. Hayden s’y met et s’approche aussi de moi.

- Vous faîtes ça et je vous bute, c’est clair ?


Alice n’a peut-être pas l’âme d’une guerrière mais William me connait et sait que je ne lâche pas ce genre de menaces comme ça. S’ils me mettent à l’eau, je vais faire de leur vie un enfer sur Terre. Oh, je sais que ça ne les arrêtera pas, c’est pour ça que je me débarre vite de mes affaires pour me retrouver en bikini. Hors de question d’avoir des vêtements trempés pour rentrer ce soir. Je n’ai pas particulièrement envie d’attraper la crève.

Hayden m’attrape le premier et je me mets à le frapper comme une malade dans le dos.

- Lâche-moiiiiii !

En vain, évidemment. William m’attrape les bras, Hayden les jambes et ne les voilà pas qui commencent à me faire valdinguer de droite à gauche avant de me jeter dans l’eau, là où elle est suffisamment profonde.
Quand je ressors la tête de l’eau, je ramène mes cheveux en arrière et leur lance un regard méchant. Ils ont quel âge, bon sang ? Comment aurait-on fait si je n’avais pas eu le réflexe de retirer mes vêtements et que mon portable avait terminé dans l’eau, lui aussi ? Ils me l’auraient repayé ? Je ne crois pas.

- Je déteste quand ils jouent les gros cons, me lance Alice, encore dans l’eau.
- Ne m’en parle pas. Je ne sais même pas pourquoi on les autorise encore à se voir.
- Ce n’est pas comme si tu avais encore ton mot à dire, toi.

Alice a raison et je le sais, cela n’est pas pour autant plaisant à entendre. Mais elle a raison. William fait ce qu’il veut dorénavant, je ne suis plus avec lui. Nous ne sommes plus un couple. Je le sais mais dans ce contexte, c’est un peu étrange. Serons-nous capables de devenir les amis que je veux qu’on soit ? Aura-t-on le courage d’aller puiser en nous pour trouver la force de faire cela ?

made by lizzou – icons & gif by tumblr


dysfunctional
Every person has an intrinsic responsibility for their own life.-byendlesslove
William O'Connor
Times
J'ai posté : 630 messages et j'ai : 197 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Dim 3 Mai - 8:26


Barbecue ou guerre mondiale

Solveig & William


Le regard de Solveig ne me fait pas peur. Ce regard perçant ne m'a jamais arrêté. Je ne suis pas ce genre d'homme à avoir peur de sa femme quand cette dernière lui fait les gros yeux. Cela parce que je connais suffisamment les réactions de l'italienne pour savoir ce que je peux me permettre ou non de faire. Les limites sont ancrées dans mon esprit. Alors non, le Dragon n'est pas si effrayant car finalement, il ne crache pas de feu.

C'est donc avec un regard arrogant et particulièrement enfantin que je m'approche d'elle. Hayden est déjà arrivé à sa hauteur. Et je ne peux m'empêcher de rire en la voyant retirer ses vêtements à une rapidité folle, se débarrassant aussi de son portable par la même occasion. Je ne l'aurais pas jeté à l'eau avec le téléphone. Non, je l'aurais retiré avant, sans quoi, la soirée aurait pu tourner au drame. Je sais à quel point cet appareil, quasi greffé dans sa main, est important pour son travail. Ça a d'ailleurs contribué à quelques soirées de silence.

Solveig ne tarde pas à rejoindre Alice, dans l'eau. Et j'ai envie de les rejoindre, même si elle nous lancent, à Hayden et moi, un regard menaçant. Vous vous souvenez quand je disais que je suis le genre d'homme à montrer mon cul en soirée ? Et bien le moment est arrivé. Non, je n'ai aucune pudeur. Contrairement à Solveig, je pourrais rester à poil chez moi tout un week-end. Quoi qu'il en soit ce soir, mes vêtements sont déjà trempés. Je suis toujours torse nu, mais je décide de retirer la totalité de les fringues pour qu'ils commencent à sécher. Et puis, je sais que Sol ne tentera aucune attaque physique contre moi, si je suis à poil, car elle n'osera pas me toucher.

Détendez vous, Lucy a raccompagné les enfants à la maison car il est tard. Alors pour ma part, je me dirige dans la mer, les fesses à l'air, sans aucune pudeur, les mains cachant néanmoins mon service trois pièces même si, j'estime être assez bien pourvu pour ne pas en avoir honte. Ça s'appelle juste du respect. Finalement, je plonge dans l'eau et rejoins Alice et Solveig, avec un regard de défi.

- Elle est plutôt bonne. , leur lançais-je avec arrogance et amusement. Finalement, face au regard assassin d'Alice, je lève les mains en l'air.

- Vous n'avez pas le droit de vous jeter sur moi, même si je sais que vous en rêvez.

Je hausse les sourcils avec une fausse suffisance et plonge la tête sous l'eau, avant de la remonter à la surface, mes cheveux plaqués en arrière. Je m'attarde un instant sur le visage de Solveig, à la lueur du soir, et forcément, je ne peux que la trouver magnifique. Je croise son regard et je ne peux m'empêcher de me poser un millier de questions. Est-ce qu'elle l'aime ? Est-ce qu'elle est encore réellement amoureuse de moi ? Est-ce qu'elle regrette notre rupture ? Est-ce que je lui manque ? Est-ce que… est-ce qu'elle m'oubliera dans les bras de cet autre homme ? Est-ce qu'elle pense encore à moi de temps en temps en souriant ?

Alice me connaît assez bien pour savoir que je suis exactement en train de me poser toutes ces questions, tandis que je me perds dans le regard de l'italienne. Alors elle ne trouve rien de mieux à faire que de m'envoyer de l'eau dans la figure pour me faire sortir de mes pensées. Je m'essuie le visage en tournant la tête vers elle, et elle me lance un regard réprobateur qui signifie à la perfection "oublie-la, c'est mort". Mais, comme elle veut que ça passe inaperçu, elle finit par s'éloigner à la nage pour sortir de l'eau, non sans s'exclamer :

- Je vais tuer Hayden, je reviens.

Cette remarque m'arrache un sourire alors que je tourne la tête vers Solveig.


Fiche codée par < NyxBanana >

Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1492 messages et j'ai : 848 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Dim 3 Mai - 10:02


Barbecue ou guerre mondiale ?
ft. Solveig & William



Je crois que c'est dans des moments comme celui-là que je réalise à quel point William et moi sommes différents. Il n'a aucune espèce de pudeur, chose qui m'a toujours particulièrement rendue cinglée. Quand je le vois se dévêtir entièrement, je lève les yeux au ciel tandis qu'Alice se les cache d'une main, se maintenant à la surface de l'eau avec l'autre.
Ce n'est que lorsqu'il nous a rejoint dans l'eau que mon amie reprend de la contenance. C'est William qui semble cependant perdre la sienne. Il me fixe et je sais pertinemment à quoi il pense. J'avale ma salive avec difficulté, soudainement mal à l'aise. Je ne veux pas que ça finisse comme ça. Au fond, malgré tout, nous avons passé une bonne journée et je n'ai pas envie que le coucher du soleil entraîne William dans un moment de mélancolie duquel nous ne ressortirons pas indemnes.
C'est Alice qui le ramène à la terre ferme en lui envoyant de l'eau au visage. Alors que j'allais la canoniser, la voilà qui nous annonce quitter l'eau un instant pour aller voir Hayden. Je lui lance un regard noir, n'appréciant pas du tout qu'elle me lâche comme ça. Même si les choses sont mieux qu'avant, je ne sais pas si je suis capable de rester seule avec William très longtemps. On finit toujours par laisser le silence prendre le dessus entre nous et ça nous met mal à l'aise. J'espère sincèrement qu'on sera un jour en mesure d'être amis parce que nous avons partagé énormément de choses ensemble et que ces choses comptent mais je crois que c'est encore un peu tôt. Pour lui comme pour moi.

- Heureusement que les enfants sont à l'intérieur. La prochaine fois, penses quand même à apporter un maillot de bain.

Le sourire amusé qui accompagne mes paroles lui prouve que je ne suis en train de l'attaquer. J'ai juste envie de combler le silence qui, je le sais, va nous rendre cinglés l'un comme l'autre si ça continue.

- Vous passez la nuit ici avec Saaed ?

Je pense que oui mais nous n'en avons pas parlé. Nous n'avions pas de raison de le faire à vrai dire. Me concernant, je compte rentrer sur New York. Il le sait, je le sais, donc on en parlera probablement pas.

made by lizzou – icons & gif by tumblr


dysfunctional
Every person has an intrinsic responsibility for their own life.-byendlesslove
William O'Connor
Times
J'ai posté : 630 messages et j'ai : 197 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Dim 3 Mai - 11:48


Barbecue ou guerre mondiale

Solveig & William


Je hausse les sourcils en entendant les paroles de Sol, concernant le fait que j’aurais dû prendre un maillot de bain. Oui, c’est vrai. Mais que voulez-vous, je ne suis pas connu pour être l’homme le plus prévoyant de l’univers. Et ça, l’italienne ne le sait que trop bien. Mais venir me baigner à poil lui aura tout de même arraché un sourire, même si, quelques secondes plus tôt, elle a lancé un regard noir à Alice pour la laisser là, seule avec moi. Je ne sais pourquoi il est si gênant pour l’italienne de tenir une conversation avec moi. On a passé tellement de nuits à parler de tout et de rien. Et aujourd’hui, c’est comme si ma simple présence la mettait mal à l’aise. Elle espère que l’on devienne ami. Pour ma part, elle n’a pas seulement été la femme de ma vie, mais ma meilleure amie. Et ça, depuis que nous nous sommes mis ensemble, même avant. Elle est celle avec qui je serais capable d’enterrer un cadavre en pleine nuit, au milieu de la forêt, si elle me le demandait. Parce que nous sommes soudés. Du moins, c’est ce que je pense, peut-être de façon très naïve. Car de son côté, j’ai le sentiment que Solveig espère que je me tienne loin d’elle, et loin de sa vie. Et ça, c’est très perturbant, quand on sait qu’elle a insisté pour continuer à me voir, quand pour ma part, j’ai voulu qu’on coupe les ponts. Toujours ces revirements de situations, et je ne sais pas quoi en penser. A croire que je resterais pour toujours une marionnette.

- Au moins, ça te déride un peu., lui lançais-je avec un sourire. Je ne cherche pas là à la blesser. Je veux juste mettre le point sur le fait que je me rends bien compte à quel point elle est mal à l’aise face à moi. Disons qu’elle n’est pas très discrète de ce côté-là. Je n’ai jamais été doué pour prendre des pincettes. Je ne tourne pas autour du pot, j’agis. J’agis souvent de façon impulsive, certes, mais je préfère aller à l’essentiel.

Quand elle me demande si je vais passer la nuit avec Saeed, chez Alice et Mark, je hoche la tête. « Oui, ils ont insisté pour que je reste, en prétextant que Mark avait besoin de moi pour bricoler demain. Mais on sait tous que ce sont des conneries. » Alice et Mark sont certainement notre couple d’amis le plus proche. Ils savent aussi que je vis bien plus mal ma rupture avec Sol, que cette dernière. Peut-être parce qu’ils savent que l’italienne est déjà tombée dans les bras d’un autre pendant que moi, je me morfonds sur mon sort. Alors ils espèrent que je vais vite sortir la tête de l’eau, que je vais oublier rapidement Lazzari, et refaire ma vie avec une autre femme. C’est bien la raison pour laquelle Mark a souhaité que Sarah vienne, pour jouer les entremetteurs. Mais je ne suis pas prêt pour cela. Je ne suis même pas certain d’être prêt un jour.

Nous savons tous les deux que Solveig, elle, va rentrer chez elle. Et je pense que c’est une bonne chose. Ça évitera que je me fasse des films, ou je ne sais quoi. Ce serait très perturbant de la savoir là, à côté. « Je suis content que tu sois venue. », lui avouais-je avec un sourire. Car même si nous ne sommes plus ensemble, nous avons passé une bonne soirée, comme avant. Alors oui, ça rend nostalgique, mais ça me rassure sur le fait qu’on puisse être capable de se tolérer.

Fiche codée par < NyxBanana >

Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1492 messages et j'ai : 848 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Dim 3 Mai - 12:13


Barbecue ou guerre mondiale ?
ft. Solveig & William


Je me sens particulièrement visée lorsqu'il me dit être content d'être parvenu à me dérider. Je sais qu'il a raison. Mon comportement n'est pas le meilleur que j'ai pu avoir. Je ne sais juste pas comment me comporter avec lui sans craindre de lui faire du mal. C'est peut-être idiot mais c'est vraiment ce que je ressens. Je ne supporterai de lui faire plus de mal que je ne lui en ai déjà fait.

- Je suis désolée, dis-je finalement après qu'il m'ait expliqué pourquoi Mark veut qu'il reste.

En effet, lui comme moi ne sommes pas naïfs au point de croire que Mark a demandé à William de rester ici parce qu'il a besoin d'aide pour des travaux. C'est une raison débile qui passerait sans doute si on ne connaissait pas aussi bien Mark et Alice. Mark n'a jamais eu besoin de personne pour un quelconque travail à effectuer dans la maison ou à l'extérieur.

- J'ai juste peur de dire n'importe quoi et de te faire de la peine. Je ne veux pas marcher sur des œufs avec toi mais je crois qu'on va avoir besoin de temps pour s'accommoder de tout ça, tu ne penses pas ?

Et encore, s'accommoder est un bien grand mot. Je ne suis pas certaine que Will s'accommode un jour de tout ça. Comment le lui reprocher ? J'ai bien conscience d'être à l'origine de notre rupture même si, en soi, c'est lui qui a fait tomber le couperet ce soir-là, devant chez lui. C'est mon comportement, mon attitude à l'égard de notre couple qui a tout fait s'effondrer comme un château de cartes. Malheureusement, je ne peux rien changer. J'aimerai toujours cet homme, cela ne fait aucun doute mais pas comme il l'aimerait. Je ne serai jamais en mesure de lui donner ce qu'il désire pourtant profondément.

- Et je-

Je ne peux pas continuer car Alice m'interpelle en me disant que ça fait déjà trois fois que mon téléphone portable sonne sur la plage. Je fronce les sourcils, soucieuse de savoir qui peut chercher à me joindre un vendredi soir.

- Excuse-moi, dis-je à l'irlandais avant de sortir de l'eau.

Quand j'attrape mon mobile, je me rends compte qu'il s'agit de Fox. Pourquoi chercherait-il à me contacter ? Je lui envoie simplement un sms en lui disant que je ne suis pas disponible mais que je le rappellerai le lendemain sans faute. Peu importe qu'on soit samedi ou non.

made by lizzou – icons & gif by tumblr


dysfunctional
Every person has an intrinsic responsibility for their own life.-byendlesslove
William O'Connor
Times
J'ai posté : 630 messages et j'ai : 197 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Dim 3 Mai - 12:48


Barbecue ou guerre mondiale

Solveig & William


J’en ai assez que Solveig dise qu’elle est désolée. Mais visiblement, j’ai beau le lui dire, elle ne peut pas s’en empêcher. J’ai l’impression de faire pitié, et je déteste ça. Elle ne le sait que trop bien. Et c’est bien l’une des raisons pour lesquelles je peux me renfermer sur moi-même et devenir très silencieux, afin qu’on ne vienne pas me déranger et qu’on me foute la paix. Je ne cherche pas à lui demander d’arrêter de me demander pardon. Je me contente uniquement de lui lancer un regard réprobateur. Quand est-ce qu’elle comprendra qu’on ne doit pas être désolé de ne plus aimer quelqu’un, ou bien de ne pas vouloir faire sa vie avec ? Dans le fond, on ne s’est jamais rien promis de ce côté-là. Du moins quand nous nous sommes remis ensemble il y a deux ans. Avant cela, oui, des projets, nous en avions plein. Un mariage, une maison, une famille. Des éléments avec lesquels Solveig, aujourd’hui, n’imaginent pas combler sa vie. Elle doit trouver ça trop cliché et bien loin de sa nature. Mais moi, c’est ce qui me faisait rêver.

- Je n’ai pas envie que tu marches sur des œufs avec moi. On se connait tous les deux. On a partagé beaucoup de choses ensemble. Je n’ai pas envie que tu prennes des pincettes avec moi, comme si nous étions seulement deux connaissances.

Car oui, ça, ce serait pire que tout. Nous n’avons jamais porté de masques ensemble. Enfin… aujourd’hui, je me pose la question si Solveig, elle, n’en a pas porté un pendant deux ans, pour ne pas me faire de la peine. Bien évidemment, cela a fait tout l’effet inverse. L’italienne s’apprête à dire quelque chose, mais je la vois porter son regard ailleurs. Je tourne donc la tête et vois Alice l’interpeller. Le téléphone. Encore et toujours. Je repose mes yeux sur Solveig qui s’excuse à nouveau et sort de l’eau. Je la regarde faire, sans un mot de plus. Oui, nous sommes foncièrement différents sur de nombreux points. Je reste un instant dans l’eau, avant de décider moi-même d’en sortir. Alice me lance une serviette en lâchant un « Aller Don Juan, rhabille-toi ! » Je sors de l’eau en nouant la serviette autour de ma taille. J’ai l’impression d’avoir clairement dessoulé et je n’aime pas cette sensation. A croire qu’en ce moment, je ne vais bien que lorsque j’ai ingéré une certaine quantité d’alcool. Pour un irlandais, on ne fait pas mieux comme cliché, n’est-ce pas ? Il manquerait plus que je sois roux, et ce serait le combo parfait… Finalement, je décide de remettre mes affaires et de reprendre le chemin qui mène jusqu’à la maison d’Alice et Mark. Je vais aller coucher mon fils. Ca va me changer les idées.


Fiche codée par < NyxBanana >

Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1492 messages et j'ai : 848 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Dim 3 Mai - 17:08


Barbecue ou guerre mondiale ?
ft. Solveig & William


Je suis en train de me rhabiller malgré les gouttelettes encore présentes sur mon corps quand je vois William faire de même et filer en douce vers la maison. Je soupire et m'assoie un instant par terre, en pleine réflexion. William a raison, c'est mon comportement qui pose problème et non le sien. J'aimerai être en mesure d'agir de la manière la plus simple possible avec lui mais je crois que je ne suis pas encore prête pour cela. Dieu merci Aleksej n'a pas voulu venir aujourd'hui. Je n'ose imaginer ce qu'il se serait passé sans ça. Oh, quoiqu'en y réfléchissant bien, j'imagine que nous serions repartis très rapidement. Il est évident que personne dans mon entourage n'est encore prêt à accueillir le danois et je suis même peut-être aussi anxieuse à l'idée de le leur présenter. J'ai beau me fiche de ce que peuvent penser les autres, je crois que, malgré tout, l'avis de mes amis compte pour moi et s'ils venaient à ne pas apprécier Aleksej, tout serait encore plus compliqué. Ils ont fait le choix intelligent de ne pas choisir, justement, entre Will et moi et de nous garder comme amis, ce que j'apprécie encore aujourd'hui. Mais cela restera-t-il le cas à l'avenir ?

- Ça va ?
- Je ne sais pas trop pour être honnête avec toi.
- Tu as l'air mal à l'aise.
- J'ai peur de lui faire du mal.
- Sol, je t'adore mais...le mal a déjà été fait.
- Je sais mais je crains d'en rajouter une couche à chaque mot que je prononce.

Alice ne répond pas mais m'embrasse la tempe avant de m'aider à me lever. Je jette un œil à l'heure sur mon téléphone. Il va falloir que je reprenne la route sous peu si je ne veux pas arriver trop tard dans la nuit à New York.

- Il est parti coucher Saaed il me semble. Va donc les voir.

Je hausse les épaules, défaitiste, mais suis tout de même mon amie vers sa maison où tout le monde se trouve maintenant.
Quand j'y entre, on ne nous accorde pas la moindre attention, ce que j'apprécie tout particulièrement. J'aime passer inaperçue dans notre groupe d'amis. Je préfère étonnamment être celle qui écoute plutôt que celle qui parle quand nous sommes ensemble.

- Deuxième chambre à gauche, me glisse Alice à l'oreille.

Je la remercie simplement d'un hochement de tête en prenant la serviette qu'elle me tend pour mes cheveux. Sans un mot, je file là où se trouve donc les O'Connor.

made by lizzou – icons & gif by tumblr


dysfunctional
Every person has an intrinsic responsibility for their own life.-byendlesslove
William O'Connor
Times
J'ai posté : 630 messages et j'ai : 197 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Dim 3 Mai - 17:31


Barbecue ou guerre mondiale

Solveig & William


J’ai rejoint Saeed dans la maison. Le petit est encore en train de jouer avec d’autres enfants, plus grands. Seulement, le petit garçon n’a pas encore l’âge de veiller jusqu’à pas d’heure. Et forcément, quand je dis qu’il est temps d’aller se coucher, une moue boudeuse s’inscrit sur son visage, ce qui me fait sourire. Qu’est-ce qu’il ressemble à sa mère quand il fait ça. Sarah, elle, jurerait que c’est mon portrait craché, aussi bien physiquement que dans la gestuelle et les expressions du visage. Je prends mon fils dans les bras, et l’emmène avec moi dans la salle de bain. J’ai néanmoins de la chance. Saeed ne rechigne pas pour se laver ou se brosser les dents, ni pour manger d’ailleurs – ça il tient de moi, effectivement. Ainsi, je n’ai pas besoin de mener de longues batailles au quotidien.

Une fois les dents lavées et son pyjama parsemé de dinosaures enfilé, nous allons dans la chambre qu’on occupera cette nuit. Le moment du coucher est un véritable rituel pour le petit garçon qui a tendance à faire des cauchemars ces temps-ci. Le pédiatre nous assure que c’est commun à cet âge et qu’il faut donc redoubler d’efforts pour rendre le moment du coucher plus sécurisant. Mais ce soir ne sera pas un problème, je le sais d’avance, puisque je vais partager mon lit avec lui. Et quand papa est à côté, rien ne peut arriver, pas même un monstre dans le placard.

Couchés sur le lit, Saeed sous la couette et lové contre moi, il me demande d’où viennent les cicatrices sur mon corps. Il se questionne beaucoup en ce moment, même s’il les a vu à de nombreuses reprises. Alors je lui raconte des histoires, que j’ai combattu des pirates, par exemple. C’est marrant car à cet âge-là, ce genre d’excuses passent comme une lettre à la poste. L’histoire racontée pendant un moment câlin, Saeed ne tarde pas à tomber dans les bras de Morphée. Alors je peux m’adonner à l’une des activités que je préfère, le contempler pendant son sommeil. Il est à mille lieux de tous les problèmes des adultes et je l’envie pour cela. Je caresse les boucles de ses cheveux, un fin sourire sur les lèvres. J’entends plus loin des paroles. Tout le monde est rentré à la maison. Mais je m’en fiche. Je me perds dans chacun des traits du visage de ce petit bonhomme que je ne connaissais pas il y a encore deux ans. Il est magnifique et je me sens chanceux de l’avoir. J’aimerais être assez fort pour que cela me contente et me fasse oublier tout ce qui peut me rendre triste. Mais pour ça, il me faudra du temps.

Finalement, je sens une présence au niveau de la porte de la chambre, encore ouverte. Alors je tourne la tête et Solveig entre dans mon champ de vision. Je me redresse doucement pour ne pas réveiller Saeed, puis me lève du lit pour rejoindre la jeune femme. Je ne sais pas pourquoi elle est venue me voir. Peut-être pour me dire au revoir. Je n’en ai aucune idée. Je sors dans le couloir en refermant doucement la porte de la chambre derrière moi, puis croise mes bras contre ma poitrine. Je la sens soucieuse. Je connais ce visage par cœur et les expressions qui s’y inscrivent.

- Ca va ?


Fiche codée par < NyxBanana >

Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1492 messages et j'ai : 848 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Dim 3 Mai - 18:13


Barbecue ou guerre mondiale ?
ft. Solveig & William


Je les observe en silence jusqu'à ce que William remarque ma présence. Je lui adresse un sourire tendre et le vois qui quitte le lit dans lequel il était avec son fils. Son fils qui représente à lui seul un futur pour William dont je ne ferai pas entièrement partie. Je reverrai le petit garçon, du moins, je l'espère mais jamais comme la femme de son père. Je ne suis plus cette personne-là. Je ne l'ai probablement plus été depuis fort longtemps. Mes sentiments à l'égard de William seront toujours très forts, ça, je le sais au fond de moi. Cependant, je sais maintenant qu'ils ne sont pas ceux que mérite l'homme. Quand on aime comme William peut m'aimer, on mérite de recevoir la même force d'amour et je sais aujourd'hui que ce n'est pas ce que je donnais à l'Irlandais.
Paraît-il qu'on ne décide pas de ces choses-là, qu'elles s'imposent à nous et que nous devons faire avec. Ce n'est pas encore une évidence pour moi mais je commence petit à petit à accepter cela.
Je n'ai pas d'excuse. Mais je sais ce que je ressens et ce que j'ai ressenti pour William. Un amour sincère mais qui, dans le temps, a été usé par une vision différente de l'avenir. Là encore, William n'a jamais été « le problème ».

J'acquiesce à sa question même si la vérité est toute autre. Je suis fatiguée et ne sais quoi penser de tout ce qui s'est passé aujourd'hui si ce n'est que mon comportement n'a pas été irréprochable.

- Je ne vais pas tarder à y aller mais je voulais te dire quelque chose avant de partir, commencé-je, non sans une pointe d'hésitation dans la voix. « Je veux que tu saches que tu es et resteras à jamais important dans ma vie et que je compte tout faire pour améliorer nos relations. Aujourd'hui, c'est moi qui ai mis une mauvaise ambiance et j'en suis navrée. J'imagine que je n'ai pas encore fait la paix avec moi-même concernant notre rupture. »

En disant ces mots, je ne réalise pas du tout le double sens qu'ils pourraient avoir et l'image que cela pourrait laisser de moi à l'Irlandais.

- Ça peut paraître très égoïste de ma part mais je souhaite garder le meilleur de ce que l'on a vécu ensemble, Will. Et j'espère pouvoir te garder dans ma vie, d'une manière ou d'une autre. J'ai juste cette crainte de te blesser. Je l'ai suffisamment fait comme cela et je ne veux plus que ça arrive.


made by lizzou – icons & gif by tumblr


dysfunctional
Every person has an intrinsic responsibility for their own life.-byendlesslove
William O'Connor
Times
J'ai posté : 630 messages et j'ai : 197 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Dim 3 Mai - 18:49



Barbecue ou guerre mondiale

Solveig & William


Solveig et moi sommes bien trop différents. Pour rester avec elle, il aurait fallu que je fasse une croix sur tout ce que j'ai toujours souhaité. Mais je ne peux m'empêcher de me demander si j'aurais été prêt à cela ? Une part de moi me convainc que j'ai aussi le droit au bonheur et à entreprendre mes projets, avec ou sans elle. Mais il y a aussi cette part qui me pousse à me rendre compte que cette vie est fade sans l'italienne. Qu'est-ce qui est le plus important finalement ? Peut être que l'amour fait tout en fait. Je ne sais plus quoi penser. Mais ce dont je suis certain, c'est que j'aime cette femme, je suis raide dingue d'elle.

Je l'écoute parler, sans chercher à l'interrompre. Je me contente de l'observer, de contempler ses traits, la façon dont elle peut froncer les sourcils, ses grands yeux sombres, tout. Quand elle me dit que je suis et que je resterais quelqu'un d'important pour elle, ça me fait mal. Mais même ça, ça ne lui suffit pas. Solveig est, je pense, une éternelle insatisfaite quand elle doit partager sa vie. Dans le fond, elle a raison. Elle ne ressemble plus, sur de nombreux points, à la femme dont je suis tombé amoureux, il y a plus d'une décennie de cela.

Je ne suis cependant pas d'accord avec elle sur un point. Je pense qu'elle a bel et bien fait la paix avec elle-même, puisqu'elle a su ouvrir son cœur à un autre. Je ne pense pas que Solveig regrette notre rupture. Elle semble même bien mieux s'en accommoder que moi, même si ça me fait mal de l'avouer. Et quand elle me dit qu'elle veut garder le meilleur de ce que l'on a vécu, je ne peux m'empêcher de penser que ces bons moments n'ont pas été assez nombreux pour qu'elle veuille rester à mes côtés. Et je ne me retirerais pas de l'esprit que je ne suis pas assez bien pour elle. Je suis bien différent de son genre d'hommes. Ceux qu'elle peut côtoyer sont plus propres sur eux, plus polis, d'une bien meilleure condition sociale, un bon caractère et une bonne personnalité. C'est comme ça. Je ne sais pas ce qui lui a plu chez moi. Et je pense qu'elle même n'en a aucune idée finalement.

- Pense pas trop au meilleur de ce qu'on a vécu, tu risquerais de vouloir revenir. , lui répondis-je avec un sourire amusé. Je suis incapable d'accepter le fait que tout cela me fait mal. Alors on pensera que je ne sais pas garder mon sérieux, que je suis un éternel gamin. La vérité, c'est que je ne sais pas faire autrement pour ne pas montrer que je vais mal. Je plonge mon regard dans le sien.

- Je ne te le répéterai jamais assez, mais on ne contrôle pas ses sentiments. Tu ne m'a pas blessé volontairement. J'aurais… j'aurais dû me rendre compte bien avant que tout ça ne rimait à rien. On a toujours espéré retrouver ce que nous avions perdu, sans succès. J'ai trop espéré, au point de ne pas voir que tu n'étais plus amoureuse.

Oui, parce qu'elle peut m'assurer que je serais toujours important, mais moi, je parle de sentiments, de sentiments amoureux. Elle pourra dire ce qu'elle veut, mais elle ne les ressent plus pour moi. Et elle a bien de la chance. J'aimerais que ce soit aussi simple pour moi.


Fiche codée par < NyxBanana >

Contenu sponsorisé
[FF] Barbecue ou guerre mondiale ft. William
Page 3 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: Flashback & Flashforward
 :: Flashback & Flashforward
-
Sauter vers: