Scent of Scandals a besoin de vous !
Votre avis compte plus que tout afin de nous aider à nous améliorer. Ici vous en saurez plus !
Newsletter numéro 50
De nouvelles choses à découvrir dans ce sujet ! Laissez un petit commentaire et surtout, restez chez vous ! love2
Nouvelle Intrigue
A côté de l'intrigue confinement, venez découvrir intrigue le pays des songes !
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$ L'amour est le seul moyen de rester vivant [Aleks, Solveig et William]  - Page 2 1529876038
Le Deal du moment : -46%
-365€ sur le Smartphone Huawei P30 128 Go
Voir le deal
434 €

Partagez

L'amour est le seul moyen de rester vivant [Aleks, Solveig et William]

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Upper East Side
Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1476 messages et j'ai : 645 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Ven 8 Mai - 16:11


L'amour est le seul moyen de rester vivant

Aleks, Solveig & William

Cette soirée n'aurait jamais dû prendre le tournant qu'elle vient pourtant de prendre. Tout aurait pu être si simple, Aleksej et moi aurions pu partager une pizza et profiter d'une soirée au calme avant de retourner au travail lui comme moi dès demain matin. Cela n'aura pas lieu. Même quand Will sera reparti, rien ne sera pareil et la soirée n'aura pas le même goût. Autant dire que j'ai perdu l'appétit.

Un SMS. Il aurait suffit d'un SMS et rien de tout ceci n'aurait eu lieu. William et moi aurions pu nous voir une autre fois, nous aurions pu discuter. Mais non, il a fallu qu'il agisse de manière spontanée, qu'il fonce dans le tas. Je sais que c'est dans son caractère mais n'est-ce pas là le problème, justement ?

J'encaisse tout ce qu'il me dit, un mot après l'autre. Je serre les dents et accepte les coups sans broncher même si ce n'est pas l'envie qui m'en manque. S'il pense que je ne sais pas ce que j'ai fait, il se fourre le doigt dans l’œil jusqu'à atteindre son lobe frontal. J'ai tellement voulu que ça marche, j'ai essayé. Mais les différentes épreuves par lesquelles nous sommes passés ont eu raison de ma patience et de ma capacité à encaisser les chocs et ce, même au nom de notre histoire d'amour.

- Comment est-ce que tu peux oser me dire ça alors que c'est toi qui m'a laissée sur le parvis de l'hôtel de ville il y a dix ans ? Quand c'est toi qui a eu le temps d'avoir un enfant avec une autre femme ! Quand c'est toi qui est allé embrasser cette même femme alors que j'étais au fond du trou parce que je venais de perdre mon poste ? Tu veux que je continue, William ? Pas de problème. J'ai essayé, d'accord ? J'ai essayé de faire des concessions mais la vérité c'est que ça m'est impossible. On ne veut pas la même chose, on ne voudra jamais la même chose. Tu penses que je ne t'aime pas, que je n'ai pas de sentiments à ton égard ? Ok, pense-le si ça t'aide à te sentir mieux. Pense de moi que je ne suis qu'une salope qui est déjà avec quelqu'un d'autre. Je ne suis plus à ça près, t'entends ?

Je sens une larme couler le long de ma joue mais je sais que celle-ci ne traduit pas ma tristesse mais bel et bien ma colère.

- Je voulais que ça marche de nouveau mais après deux années, ça a commencé à vriller parce que nos aspirations de vie n'étaient pas les mêmes. On a juste refusé de le voir dès le début ! J'ai appris à vivre sans toi, William, tu m'entends ? Pendant près de huit putain d'années j'ai appris à vivre sans toi. Mes sentiments à ton égard n'avaient pas changé bien que camouflés par ma colère et ça tu le sais pertinemment. Aujourd'hui, oui les choses ont changé et je n'y peux rien. Mes sentiments ne sont peut-être plus les mêmes, plus assez forts en effet. Mais ils le sont assez pour refuser que tu renonces à tout pour moi.


Même si ouvrir les vannes me fait du bien, je n'oublie pas pour autant la présence du danois à mes côtés. Je me tourne vers lui et secoue la tête.

- Je suis désolée que tu assistes à ça...

Je n'ai pas envie de le voir rentrer chez lui ce soir mais, ne nous voilons pas la face : comment pourrait-il vouloir rester après avoir entendu toutes ces choses ? Même moi, à sa place, je prendrai probablement la poudre d'escampette.

Fiche codée par < NyxBanana >


breathe again
I have to learn how to live and breathe again. And I know you will be here when I do.-byendlesslove
En ligne
Aleksej Jaime Svendsen
Wall
J'ai posté : 597 messages et j'ai : 834 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nikolaj Coster-Waldau et pour finir je crédite : -

Aleksej Jaime Svendsen
Ven 8 Mai - 17:52


L'amour est le seul moyen de rester vivant

Aleks, Solveig & William

La jeune femme n’eut pas le temps de lui répondre que le policier avait déjà embrayé. Aleksej n’aimait pas le ton qu’il employait pour parler à la jeune femme mais loin de lui l’idée d’intervenir. Solveig était une personne indépendante et elle n’avait besoin de personne pour mener ses propres batailles. Seulement c’était physique. Chaque mot qui sortait de la bouche de cet homme le faisait se tendre un peu plus. Il le toisa quand celui-ci le tutoya. Est-ce que ce type croyait qu’ils avaient élevé les cochons ensemble ? Il se retint de dire quoi que ce soit. S’il y a bien une chose que son métier lui avait appris, c’était que réagir à chaud était souvent la moins bonne des décisions.

C’est quand il l’entendit faire ses aveux que son expression stoïque de danois se décomposa. C’est vers elle qu’il se tourna alors. Il savait que leur histoire avait toujours de l’importance pour Solveig, quoi qu’elle en dise. C’était probablement l’un des freins qui agissait le plus sur leur relation à tous les deux. Seulement le danois ne savait pas jusqu’à quel point. Il avait préférer ignorer cette question, ils avaient déjà assez de hauts et de bas. Mais à présent, il n’était plus possible de nier cette question, pour personne.

Solveig démarra au quart de tour. S’il pensait qu’elle était en colère avant, il n’avait encore rien vu. C’était relativement gênant d’être le témoin de cette scène mais par dessus tout, il sentait ses tripes se serrer alors que la jeune femme ne décolérait pas. C’était insupportable de la voir dans cet état, encore plus de savoir qu’O’Connor en était la cause. Parce qu’il n’y avait rien à faire d’autre dans cette situation que de garder son sang froid et faire preuve de self contrôle. Cela dit, il ne perdait pas une miette de ce qui était dit.

Il savait que peu importait le dénouement de cette évènement, sa soirée ne reprendrait pas son cours normalement. Pas plus que sa relation avec elle. Que ce soit dans un sens ou dans l’autre, la situation ne pourrait rester intacte. Mais s’il avait assez de diplomatie pour ne pas interférer dans cette discussion, il n’était pas question qu’il fasse profil bas ou qu’il s’excuse d’être là. Il était prêt à partir, malgré ce que cela lui en coûtait de la laisser avec cette homme. Si c’était de cela qu’elle avait besoin. Il détestait encore plus le regard qu’elle lui lança en s’excusant.

Aleksej ne répondit rien. Il posa juste sa main à hauteur de sa nuque pour lui montrer qu’elle n’avait pas à s’excuser. De la même manière qu’elle posait parfois ses mains dans son dos pour le rassurer. Les dents serrés, il leva la tête vers O’Connor, le regard implacable.

« Je crois effectivement qu’il est temps pour vous te partir, Officier… Vous connaissez la sortie… »


Fiche codée par < NyxBanana >
William O'Connor
Times
J'ai posté : 626 messages et j'ai : 129 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Ven 8 Mai - 19:05


L'amour est le seul moyen de rester vivant

Aleks, Solveig & William


Visiblement, Solveig aussi avait besoin de vider son sac. Probablement cela était-il nécessaire sans grand étonnement, elle me balança à nouveau à la figure le fait que je ne me sois pas présenté à notre mariage, dix ans auparavant. Et j'ai toujours été prêt à me le prendre dans la gueule un nombre de fois incalculable. Mais si elle n'a jamais pu me pardonner cela, pourquoi a-t-elle voulu nous donner une seconde chance ? Je sais que je ne suis pas irréprochable à ce niveau là, mais j'aurais bien aimé qu'elle puisse réellement comprendre ce qui m'a poussé à agir comme un véritable connard ce jour là. Alors je la laisse me déverser sa haine. Si cela peut lui faire du bien et nous ouvrir les yeux sur le fait qu'on fond, on se déteste, et bien tant mieux. Ensuite elle me reproche ma relation avec Sarah. Je doute très sincèrement qu'elle, elle n'est pas connu un autre homme durant ces huit ans que nous avons passé loin l'un de l'autre. Si c'est le cas, alors elle pourra me jeter la pierre. Nous avons eu un enfant ensemble ? Oui, mais elle semble oublier que je n'ai appris l'existence de Saeed que deux ans plus tôt.

- Parce que toi, tu n'as connu aucun homme pendant cette période ? C'est bas de me le reprocher. Et concernant le mariage, ton père a visiblement bien fait de m'éloigner de toi, car quand je vois ce que ça donne aujourd'hui, on aurait fait une belle connerie.

Oui, là, c'est la colère qui parle et Solveig ne le sait que trop bien. Je peux démonter chacun de ses arguments. A savoir si je serais assez méchant pour le faire. Et vu l'état de colère dans lequel je me trouve, je ne parviens pas à m'abstenir de jouer le connard.

- Tu me rappelles pourquoi ce boulot tu l'as perdu ? Si tu veux, on pose la question à la personne ici présente.

Oui, c'est dégueulasse de dire ça, mais je suis blessé à un tel point que le calme ne fait plus partie de mon vocabulaire. J'ai besoin de me défendre. Je suis probablement trop impulsif, mais elle m'a côtoyé bien assez de temps pour le savoir. Ma haine est telle que je prends conscience qu'il vaut mieux que je parte d'ici avant que je ne lui balance au visage des mots bien plus blessants. Mais Svendsen décide que le moment est venu pour l'ouvrir. Je tourne la tête vers lui avec l'envie de rétorquer un "lieutenant, connard", mais les mots qui franchissent mes lèvres sont un peu différents.

- Toi, ferme ta gueule !

Je le fixe du regard avec un air de défi. Dommage pour lui, je suis bien moins poli et de bonne famille. Quand quelqu'un m'emmerde, je le dis, qu'importe la personne. C'est d'ailleurs ce qui m'a valu des blâmes ou un petit séjour à la cour martiale, quand j'étais dans l'armée. Et mieux vaut pas qu'il cherche à jouer les chevaliers servants, car j'ai souvent les poings qui me brûlent. Et le regard noir que je lui lance ne le prouve que trop bien.


Fiche codée par < NyxBanana >

Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1476 messages et j'ai : 645 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Ven 8 Mai - 19:26


L'amour est le seul moyen de rester vivant

Aleks, Solveig & William

Je n'arrive pas à croire que Will ose dire une chose pareille concernant notre mariage dix ans plus tôt. Je sais que c'est la colère qui parle mais il ne cherche donc même pas à se contrôler un temps soit peu. Il est prêt à me déverser sa rage ne serait-ce que pour me faire mal. C'est un mécanisme fréquent chez l'Homme : il permet de se décharger émotionnellement en infligeant une plus forte peine à la personne en face. J'y ai moi-même déjà recouru par le passé, je ne suis pas blanche comme neige.

Son accusation faussement cachée à l'égard d'Aleksej me donnerait presque envie de lever les yeux au ciel si j'en avais seulement la force. Pour l'instant, tout ce qui me vient c'est de secouer légèrement la tête, ne sachant pas exactement quoi répondre. Il sait qu'Aleksej n'est pas responsable puisque ce n'est pas lui qui a divulgué l'information au magazine SOS. On a jamais su qui l'avait fait. Peut-être cela se saura-t-il un jour bien que cela n'ait plus la moindre espèce d'importance. De l'eau a coulé sous les ponts depuis l'année dernière.

En parlant d'Aleksej, ce dernier prend l'Irlandais à partie et ce dernier lui rend vivement la monnaie de sa pièce en le renvoyant dans les cordes sans attendre. Je sens les doigts du danois se tendre dans ma nuque mais sans me faire mal pour autant. Nul besoin d'être Einstein pour se douter qu'être parlé de cette manière ne passera pas bien avec l'avocat. Personne ne devrait accepter de se faire agresser verbalement de la sorte, de toute façon.

- Je t'interdis de lui parler de cette façon !
dis-je, maintenant hors de moi.

Loin de moi l'envie de joueur les preux chevaliers, je sais qu'Aleksej peut se défendre seul mais je refuse qu'il soit la victime des paroles ingrates de mon ex-compagnon. Si William doit s'en prendre à quelqu'un ici, c'est moi. Pas lui. Aleksej n'a rien fait dans cette histoire si ce n'est venir passer du temps avec moi.

Quand je dis que je détruis tout autour de moi, la situation présente ne fait que le prouver, non ? Tout ceci ne se serait jamais produit si je n'avais pas fait de mal à William. Je ne cherche pas ici à me faire passer pour une martyre, je n'en suis pas une. Cependant, je dois admettre mes échecs et mes erreurs. Aurai-je dû mettre un terme à notre histoire avec l'Irlandais plus tôt ? Non car avant la décadence de notre histoire, je pensais réellement que nous avions une chance et ceux, malgré tous les signaux aux rouge que je recevais chaque jour mais que je décidais pleinement d'ignorer. On ne rend pas heureux quelqu'un qui vous aime plus que vous ne l'aimez. William a raison à ce sujet, nos sentiments n'étaient plus au même niveau et ça, oui, c'est de ma faute.

Fiche codée par < NyxBanana >


breathe again
I have to learn how to live and breathe again. And I know you will be here when I do.-byendlesslove
En ligne
Aleksej Jaime Svendsen
Wall
J'ai posté : 597 messages et j'ai : 834 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nikolaj Coster-Waldau et pour finir je crédite : -

Aleksej Jaime Svendsen
Ven 8 Mai - 21:24


L'amour est le seul moyen de rester vivant

Aleks, Solveig & William

Il semblait bien que le bonhomme n’avait pas l’intention de s’arrêter à ses déclarations. Les reproches pleuvaient à présent et Aleksej voyait Solveig encaisser tout ce déballage. Après la soirée de vendredi, la jeune femme était pourtant rentrée plutôt sereine. La soirée c’était passé sans heurt, ils avaient été capables de se comporter cordialement d’après ce qu’elle lui avait raconté. Il semblait bien qu’elle ait eu tort à propos de tourner la page. Aleksej essayait de se contenir mais il avait de plus en plus de mal. À mesure que les réprimandent tombaient, que le ton montait, il sentait son sang commencer à bouillir dans ses veines.

Il n’avait pas l’intention de s’interposer entre eux deux. Cette conversation ne le concernait pas. Sauf que le policier commençait à le prendre à parti. Et bien qu’il pensait qu’elle était capable de se défendre seule, il était indigné par ce genre de comportement. Il ne tolérait pas qu’on puisse parler de la sorte à une femme, encore moins à celle-ci. Ses mâchoires se serraient à mesure que la discussion s’envenimait. O’Connor l’attaquait maintenant sur tous les fronts. Et quand il l’invita poliment mais sur un ton glacial de vider les lieux, l’irlandais lui lança un regard féroce avant de l’envoyer bouler royalement.

Il ne s’agissait plus seulement d’eux deux à présent. Et bien que Solveig ait tenté de le garder en dehors de cette histoire, il n’était pas question qu’il reste là à se faire insulter sans rien faire. Il s’était à présent placé entre elle et lui. Il n’était plus qu’à quelques centimètres du flic. Il soutenait son regard avec bravade. Est-ce qu’il avait envie de coller son poing sur la figure de ce gars ? L’idée lui avait effectivement traversé l’esprit. Sauf qu’il n’était pas un animal. Et que malgré tout ce que ce type venait de cracher à la figure de Solveig, il savait qu’elle se souciait toujours de lui.

« Je vous conseille de ne pas pousser le bouchon trop loin ou vous finirez par avoir des ennuis nettement plus sérieux que mon poing dans la figure… maintenant s’il vous reste une once de dignité, vous allez ravaler votre fierté et faire marche arrière… »


Ses yeux fixaient ceux du policier sans les quitter. Sa voix était ferme et autoritaire mais il n’avait pas haussé le ton un seul instant. À cet instant, il se demandait ce que Solveig avait pu trouver à ce type qui proclamait toujours l’aimer mais qui était capable de lui balancer les pires saloperies au visage et de laver son linge sale en public. Il n’avait pas la prétention d’être parfait loin de là. Il avait commis des erreurs par le passé et cela faisait plus de quinze ans qu’il tentait de faire pénitence. Mais il réalisait que sa rupture avec Lena n’avait pas été plus glorieuse. Seulement ils n’avaient pas essayé de rester dans la vie l’un de l’autre. Même s’il était toujours amoureux d’elle, à l’époque, ils avaient pris la décision que cette rupture serait définitive et qu’ils sortiraient de la vie l’un de l’autre.

Fiche codée par < NyxBanana >
William O'Connor
Times
J'ai posté : 626 messages et j'ai : 129 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Sam 9 Mai - 15:02


L'amour est le seul moyen de rester vivant

Aleks, Solveig & William


Svendsen ne me connait pas. Il ne sait pas que je ne recule jamais, encore moins lorsque l'on me menace. Alors il peut se tenir là, près de moi, son visage à seulement quelques centimètres du mien, je ne baisserais jamais les yeux. Le regard perçant, je n'ai pas besoin de parler pour lui faire comprendre que je ne suis pas le genre d'homme à être intimidé. Et pour m'assurer que cette information rentre bien dans son crâne, je murmure, les dents serrées :m

- Je te déconseille de me menacer. Fous moi ton poing dans la gueule, et je te casse les deux bras.

Alors mieux vaut, pour l'un comme pour l'autre, que l'on se calme. Solveig me connaît bien assez pour savoir à quel point je peux avoir le sang chaud. Je me contente de soutenir son regard, afin de m'assurer que le message est parfaitement passé. Et quand j'estime que cela est le cas, je le contourne, non sans que mon épaule donne un coup dans la sienne, sans grande violence. Juste pour lui faire comprendre que je ne plaisante pas une seule seconde et qu'il est hors de question que je recule devant lui, ni que je baisse les yeux. Et croyez moi, je fais déjà preuve d'un grand self control pour ne pas lui écraser son poing dans la figure, ne serait-ce que pour m'avoir menacé.

Il est temps pour moi de partir. Je n'imaginais pas la situation ainsi. Solveig est hors d'elle, et je ne le comprends que trop bien, comme elle, elle a dû saisir la raison pour laquelle je suis fou de rage. Je me tourne vers elle, et, sur un ton plus calme, lui murmure :

- Je n'ai jamais cherché à te faire culpabiliser. Au contraire. Et c'est bien pour ça que l'autre soir, je t'ai dit que j'étais chez Sarah. Tu devrais savoir que j'en suis incapable parce que je n'arrive pas à te retirer de ma tête.

Lui faire croire que j'ai passé plusieurs jours chez Sarah servait uniquement à la déculpabiliser de me dire qu'elle avait filé chez Svendsen. Comme quoi, je ne suis pas le dernier des connards. Je continue de la regarder, plus calme. En lui disant cela, je ne cherche pas à l'attaquer, bien au contraire. Je veux seulement lui prouver que je ne cherche pas à la culpabiliser. J'ai seulement besoin de vider mon sac parce que je souffre.

- Je vous souhaite une bonne soirée. , dis-je, sans néanmoins adressé un seul regard à notre beau petit couple, en m'approchant de la porte pour sortir de cet appartement.

Fiche codée par < NyxBanana >

Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1476 messages et j'ai : 645 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Sam 9 Mai - 18:18


L'amour est le seul moyen de rester vivant

Aleks, Solveig & William

- William ! Arrête !

La virulence naissance entre les deux hommes m'inquiète même si je doute qu'Aleksej veuille réellement en venir aux mains. L'homme m'a déjà expliqué qu'il ne se voulait pas violent. Je le crois. Côté Irlandais, il a ça dans le sang et je sais qu'il serait capable de démolir Aleksej juste pour se soulager. Dieu merci, cela ne se produit pas malgré des paroles plus que douteuses de la part de mon ex-compagnon.

Il finit par m'avouer m'avoir menti au sujet de Sarah ce qui me fait froncer les sourcils. Pourquoi faire ça ? Tout ça parce qu'il avait appris ma présence chez le danois ? Ça n'a aucun sens. Non, le penser chez Sarah ne m'avait pas rendue jalouse et je crois que c'est bien à ce moment-là que j'ai compris que quelque chose était brisé chez moi. J'imagine qu'une femme toujours amoureuse doit montrer de la jalousie, non ? Je le faisais il y a encore quelques mois de cela.

Je me demande quand tout a changé. Quand j'ai arrêté d'être amoureuse.
Entre être amoureuse et aimer, il y a une très grande différence et je peux dire sans mal que j'aime William mais que je ne suis plus amoureuse. Douloureux à admettre, je dois cependant accepter cela car, que je le veuille ou non, je ne peux pas décider de ces choses-là. Mais je ne me sens pas encore prête à le dire à haute voix. Ça briserait encore un peu plus William et je m'y refuse.

Finalement, il nous souhaite de passer une bonne soirée. J'ai conscience qu'il n'en pense pas un mot et ça me fait mal. Oui, mal parce que je sais qu'il va rentrer chez lui et péter les plombs. William a beau être tout feu, tout flamme, je sais qu'il évitera autant que possible de se montrer en spectacle. Donc, il attendra très probablement de rentrer chez lui, dans le sud de la ville pour se laisser aller.

- Ça ne tenait qu'à un SMS et on aurait éviter tout ça...
dis-je en le regardant passer la porte.


Fiche codée par < NyxBanana >


breathe again
I have to learn how to live and breathe again. And I know you will be here when I do.-byendlesslove
En ligne
Aleksej Jaime Svendsen
Wall
J'ai posté : 597 messages et j'ai : 834 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nikolaj Coster-Waldau et pour finir je crédite : -

Aleksej Jaime Svendsen
Sam 9 Mai - 19:49


L'amour est le seul moyen de rester vivant

Aleks, Solveig & William

L’Irlandais ne se démontait pas. Aleksej espérait juste qu’il ait assez de bon sens pour s’arrêter là. Mais s’il continuait sur cette pente glissante, les choses finiraient certainement par dégénérer. Il ne le laisserait pas s’en prendre à Solveig plus longtemps. La raison fini par l’emporter. Malgré ce léger coup d’épaule, O’Connor semblait redescendre dans les tours. Il s’agissait simplement de faire un passer un message. Aleksej serra les dents et tourna la tête du côté opposé. C’était la voix de Solveig qui avait finalement fait redescendre les deux hommes sur terre. Au vue des éclairs et de la fureur présents dans les regards des deux hommes, tous les deux devaient faire preuve d’un sang froid qui leur coûtait beaucoup.

Aleksej avait affirmé son point de vue, il avait donné son avertissement. Il ne tenait qu’au policier de choisir le dénouement de cette histoire. Mais il semblait s’être calmé et décidé de lui-même qu’il était dans l’intérêt de tout le monde de mettre fin à cette scène. Quoi qu’il en soit, les choses ne seraient pas réglées à la fin de cette conversation, il en avait parfaitement conscience. Et toutes les paroles qu’ils s’étaient échangés, il les avait entendues, à ses dépends. Il savait exactement pourquoi O’Connor était venu ce soir. Il voulait la récupérer.

Il frotta son visage en entendant l’Irlandais prendre congé sarcastiquement. Non, ce ne serait pas l’agréable soirée qu’ils avaient prévu de passer ensemble. Dès le lendemain, ce serait la première semaine qu’ils ne passeraient pas ensemble et elle s’annonçait déjà compliquée. Aleksej ne savait pas quoi faire avec toutes les informations qu’il lui fallait à présent digérer. C’est seulement quand il entend la réflexion de Solveig le ton de sa voix qu’il finit par se tourner vers elle alors qu’O’Connor quitte l’appartement. Il la regarde les sourcils froncés, soucieux.

« Ça va aller… ? »


Cette échange avait été d’une telle violence qu’il ne pouvait s’empêcher d’être inquiet pour elle. Elle était solide, ce qui ne voulait pas dire qu’elle était insensible. Ce dont il avait parfaitement pu se rendre compte les dernières semaines.

Fiche codée par < NyxBanana >
Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1476 messages et j'ai : 645 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Sam 9 Mai - 21:26


L'amour est le seul moyen de rester vivant

Aleks, Solveig & William


William est parti mais je ne me sens en rien soulagée. Pire, je suis attristée.
Cette situation n'aurait jamais dû se produire. Je préférais encore l'idée de compartimenter ma vie autant que possible mais l'Irlandais a chamboulé tout cela en venant ce soir. Je voulais véritablement éviter tout cela parce que je tiens profondément à William mais vu ce qui a été dit ce soir, je crois qu'il n'est pas prêt de vouloir recroiser ma route. Ça me désole. Je veux vraiment le garder dans ma vie. Je sais que cela n'a strictement aucun sens parce que je suis plus ou moins celle qui a mis un terme à notre histoire mais c'est ce que je ressens. William fera toujours partie de moi, qu'on le veuille ou non. Mais aujourd'hui, avec ce qu'il vient de se passer, l'homme acceptera-t-il seulement de me reparler un jour ? Je n'en ai jamais autant douté.

C'est la question d'Aleksej qui me ramène les deux pieds sur Terre. Je ferme les yeux et me tourne vers le danois avant de poser mon front contre son torse. Dieu seul sait pourquoi il est encore là, lui aussi. Après tout ce qu'il a entendu de la part de Will et moi, je ne comprends même pas qu'il soit encore à mes côtés. Je ne pense pas que j'aurai le self-control nécessaire pour faire face à une chose comme celle-ci et pourtant, lui, ne bouge pas.

- Pas franchement, non, avoué-je simplement quand j'entends qu'on frappe à la porte.

Mes yeux se referment automatiquement. William. Regrette-t-il nos effusions ? Je les regrette amèrement même si je sais qu'au fond, nous en avions probablement besoin.
Je prends une profonde inspiration et ouvre la porte, prête à refaire face à l'Irlandais mais ce n'est pas lui.

- C'est bien ici les deux margaritas ?

Je soupire.
Le livreur. Autant dire que je l'avais complètement oublié celui-là.
Sans plus de cérémonie, je récupère mon due et laisse Aleksej gérer le reste de la conversation avec le livreur. Je n'ai plus le cœur à converser ce soir...


Fin


Fiche codée par < NyxBanana >


breathe again
I have to learn how to live and breathe again. And I know you will be here when I do.-byendlesslove
Contenu sponsorisé
L'amour est le seul moyen de rester vivant [Aleks, Solveig et William]
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Upper East Side
-
Sauter vers: