Fermeture du forum
Merci pour cette belle aventure ! Toutes les informations se trouvent Ici love2 du love sur vous Comfort came against my will ft. Aleksej 4035343658

Partagez

Comfort came against my will ft. Aleksej

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan
Calliopé Winshop
Cent
J'ai posté : 2195 messages et j'ai : 547 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julie Gonzalo et pour finir je crédite : S (ava) | may0osh (gif) | macherierps (gif)

Calliopé Winshop
Sam 9 Mai - 12:03


comfort came against my will
ft. Calliopé & Aleksej.


Mardi 12 mai 2020

- Il veut le voir, Calliopé.
- Et moi je voudrais ne pas avoir à élever deux enfants, seule. Tu vois où nous ont menés nos désirs, Lothar ?

Le bras droit de Thomas, toujours tapis dans l’ombre car aussi discret que son « boss », est resté un fidèle allié au cours de ces derniers mois. D’autant plus depuis l’arrestation de Thomas. Loin d’être blanc comme neige, je sais cependant que je peux accorder ma confiance à cet homme entre les mains de qui Thomas aurait mis sa vie sans y réfléchir à deux fois.

- Tu ne peux tout de même pas l’empêcher de voir son propre fils.
- Parce que tu penses que c’est ce dont j’ai envie ? As-tu seulement pensé un instant l’image que cela va donner si j’emmène Brayon et Jaime à un parloir ? Et qu’est-ce qu’on dit à Brayon ? C’est toi qui va te lever toutes les nuits quand il recommencera à faire des cauchemars à cause d’une visite en milieu carcéral ?

L’homme ne répond rien et baisse même les yeux au sol, signe que j’ai gagné cette bataille-là. Je sais cependant que je n’ai pas gagné la guerre, si guerre il devait y avoir à mener.

- Il t’a cédé l’appartement.

J’acquiesce. Je le sais, j’ai reçu les papiers de son avocat avant-hier. Ce gigantesque penthouse en plein cœur de Manhattan est dorénavant à mon nom, il m’appartient. Moi qui me demandais depuis quelques semaines où j’allais bien pouvoir aller vivre avec mes deux garçons, Thomas Kray s’est empressé d’y apporter une réponse.

- J’ai quelqu’un qui ne doit plus tarder, on reprendra cette conversation plus tard.

Le ton que j’emploie est sans appel et, là encore, Lothar lâche les armes. Il acquiesce à son tour et s’en va sans demander son reste. L’héritage de Thomas Kray me suivra probablement jusqu’à la fin de mes jours que je le veuille ou non. Bien que je n’en désire rien, je veux le meilleur pour mes fils et c’est ce qu’ils auront.

(…)

Jaime dort paisiblement dans son landau quand on sonne à la porte. C’est Brayon qui fonce pour aller ouvrir. Nous serions un peu partout ailleurs, je serai relativement inquiète de le voir foncer sans réfléchir mais je sais pertinemment que la sécurité de cet immeuble est optimale. Ça ne peut être qu’Aleksej.

Quand le danois aux cheveux bien plus longs que d’ordinaire fait son apparition dans l’embrasure de la porte, c’est évidemment Brayon qui lui saute dessus le premier.

- Hej ! dit-il, tout fier d’avoir prononcé un des seuls mots en danois qu’il connait.

made by lizzou – icons & gif by tumblr


« I'm surviving »
And it's so gut-wrenching...falling in the wrong direction. How did you sweep me right off my feet? Baby, I can't keep falling in the wrong direction. Couldn't even see you through the smoke. Looking back, I probably should have known...
©️crackintime
Aleksej Jaime Svendsen
Wall
J'ai posté : 673 messages et j'ai : 1862 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nikolaj Coster-Waldau et pour finir je crédite : -

Aleksej Jaime Svendsen
Sam 9 Mai - 18:07


comfort came against my will
ft. Calliopé & Aleksej.


Mardi 12 mai 2020

Si la première réaction d’aleksei avait été de paniquer lorsque Callie lui avait dit avoir des contractions, il avait finalement réussi à relativiser après qu’elle l’ait rassurer à plusieurs reprises. Il était à fleur de peau et la moindre contrariété ou inquiétude pouvait le faire vriller en quelques secondes. D’ailleurs quand il avait vu le message il avait d’abord été un peu contrarié qu’elle ne l’appelle pas immédiatement. Mais il savait aussi qu’elle avait sa propre manière de mener sa vie et qu’il n’était en aucun cas là pour juger ses décisions. Et quand il avait découvert le prénom du nouveau né, il avait senti son coeur fondre.

Il avait préféré ne pas se déplacer avant la fin du confinement, leur laisser également le temps de prendre leurs marques dans leur nouvelle vie à trois. Il avait hâte de voir son ami, d’être présenté à ce petit être, de retrouver Brayon également, qui était un petit garçon toujours surprenant. S’il était ravi pour Callie, il sentait poindre une pointe de mélancolie. Mais elle disparut rapidement quand il vit la première photo. Solvaig était retourné travailler. Alors ce mardi, il avait libéré son après-midi pour le consacrer à la petite famille. Dieu sait qu’ils lui avaient manqué.

Il avait hésité à prendre le chien. Il était sûr que Brayon aurait adoré Maroon mais avec un nourrisson à la maison ce n’était peut-être pas le meilleur moment. Ce dernier l’avait regardé partir, l’âme en peine, la tête penchée sur le côté. Aleksej avait soupiré en fermant la porte de son appartement. À partir de ce week-end, Solveig et Maroon rentreraient chez eux. Une fois arrivé sur le pas de la porte, c’était le petit garçon qui lui avait ouvert le sourire aux lèvres. Il le salua fièrement en danois, ce à quoi Aleksej répondit dans sa langue natale avec plaisir avant d’attraper le petit garçon sous les épaules pour le faire planer à travers l’entrée.

« Dis donc Brayon… tu commences à être un peu lourd… j’ai l’impression que tu as grandi d’au moins ça depuis la dernière fois… »

Aleksej mima une distance démesurée en adressant un sourire au petit garçon. Il fit quelques pas en arrière pour récupérer les sacs qu’il avait laissé sur le palier de l’appartement. Les yeux du petit garçon se mirent à briller et le danois lui adressa un clin d’oeil. Il sorti de son sac un paquet emballé qu’il tendit au petit garçon. Le danois y pensait depuis un certain temps et il avait profité de la réouverture d’un certain nombre de magasin pour parfaire le cadeau de Brayon : la box du grand-frère. Celle-ci contenait quelques livres tous dédiés au sujet, des graines à planter pour que le petit garçon puisse lui aussi devenir responsable du développement de ses petites plantes, comme sa maman serait responsable de son nouveau petit-frère. Il y avait également une voiture téléguidée, car après tout, les garçons n’y résistent pas et on ne pouvait pas faire que de la pédagogie. Même à presque 45 ans, Aleksej avait hâte de l’essayer avec garçon.

« Maintenant tu es storebror, un grand frère… »

Il releva finalement le regard vers Callie en haussant les épaules. Évidemment, il n’avait pas pu venir les mains vides. Arrivée à sa hauteur il l’enlaça tendrement.

« Lille mor… tillykke ! Comment tu te sens ? »


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Calliopé Winshop
Cent
J'ai posté : 2195 messages et j'ai : 547 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julie Gonzalo et pour finir je crédite : S (ava) | may0osh (gif) | macherierps (gif)

Calliopé Winshop
Sam 9 Mai - 18:39


comfort came against my will
ft. Calliopé & Aleksej.


Je laisse les deux hommes partager un moment privé mais je n'en manque pas un mot quand même. Je suis fière de voir que mon fils s'essaie au danois même s'il a encore beaucoup de mal. Le pauvre n'est même pas encore tout à fait bilingue portugais-anglais qu'il a décidé de se lancer dans le danois parce que, je cite, c'est drôle d'entendre tonton Aleksej et maman parler bizarrement. Que voulez-vous que je réponde à ça, au juste ?

C'est presque sans surprise que je vois l'homme déballer un petit quelque chose pour mon premier fils. Je lève les yeux au ciel mais décide de ne rien dire. Aleksej adore les enfants et je sais que Brayon l'apprécie tout particulièrement. Et je pense savoir pourquoi Aleksej offre quelque chose au petit. Il ne veut pas que ce dernier se sente délaissé à cause de l'arriver de son petit frère tout récemment né.

- Ah j'ai finalement le droit à un peu d'attention ? dis-je en boudant faussement avant de laisser l'homme me prendre dans ses bras. « Tak. Jeg er heldig.  Han er perfekt som hans bror. »

Je lance un regard vers Brayon qui semble passionné par le contenu de ce qu'Aleks lui a apporté. C'est parfois, ça nous laissera un peu de temps pour discuter entre adultes même si je me doute que, pour l'instant, le danois ne veut qu'une chose : rencontrer Jaime.

- Viens, dis-je en lui prenant la main avant de l'emmener un peu plus loin, dans ma chambre à coucher.

Dire que cette chambre a longtemps été celle de Thomas... J'ai encore du mal à réaliser tout ce qui a changé. Je crois que je ne veux pas tout accepter tout de suite, c'est trop frais. Je préfère me consacrer à mes enfants pour l'instant plutôt qu'à mes démons intérieurs.

Dans la chambre se trouve évidemment mon lit mais surtout le lit de bébé dans lequel se trouve mon nouveau-né.

- Vas-y, je t'en prie, dis-je au danois pour qu'il s'approche du berceau.

Je jette un œil sur notre droite où se trouve Ragnar, notre pitbull. Enfin, le pitbull que j'ai offert à Thomas pour son anniversaire...quelques semaines avant son arrestation. Même ça, j'ai du mal à y croire. Le chien redresse la tête mais ne dit rien. Il connaît Aleksej, il ne bougera pas.  

made by lizzou – icons & gif by tumblr


« I'm surviving »
And it's so gut-wrenching...falling in the wrong direction. How did you sweep me right off my feet? Baby, I can't keep falling in the wrong direction. Couldn't even see you through the smoke. Looking back, I probably should have known...
©️crackintime
Aleksej Jaime Svendsen
Wall
J'ai posté : 673 messages et j'ai : 1862 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nikolaj Coster-Waldau et pour finir je crédite : -

Aleksej Jaime Svendsen
Sam 9 Mai - 22:37


comfort came against my will
ft. Calliopé & Aleksej.


Aleksej se laissa entraîner vers la chambre de Callie où se trouvait le nourrisson. C’est vrai qu’il était impatient de le voir. Il était surtout ravi que la jeune femme lui donne le privilège de faire un tout petit peu partie de cette famille. Il avait tout de suite adopté le surnom de tonton qu’on lui avait choisi, il en était même assez fier. Et il avait été plus qu’honoré en découvrant qu’elle avait choisit son deuxième prénom pour son fils. Cette nouvelle avait amené un peu de légèreté à ses journées souvent compliquées. Elle l’invita à s’approcher ce qu’il fit avec précaution.

Il se pencha sur le landau et son visage afficha une moue d’attendrissement. Il souriait tandis qu’il laissait son regard se perdre sur ce petit être minuscule qui dormait si paisiblement. Il n’avait jamais rien connu d’aussi émouvant qu’un nouveau né en plein sommeil. Une vie, si innocente et immaculé. Loin des problèmes de la vie des adultes. Il inspira profondément en repensant à Rebecka, les longues minutes qu’il passait à côté de son berceau à la regarder dormir comme hypnotisé. Il n’avait jamais rechigné à se lever en pleine nuit pour lui donner le biberon, considérant ces instants comme des moments privilégiés à passer avec elle. Il se tourna vers Callie avec un grand sourire et chuchota.

« Il est parfait, Callie… »

Il s’approcha doucement d’elle et la pris dans ses bras avec tendresse avant d’embrasser sa tempe doucement. Il prit finalement la direction du salon. Il avait toujours eu une règle d’or concernant les enfants, principalement les bébés, faire passer leurs besoins avant ses propres envies. Et malgré la tentation de le prendre dans ses bras, non seulement il ne connaissait pas le point de vue de Calliopée sur la question mais le petit dormait et il ne voyait pas de raison suffisante pour le déranger. Et puis il était également venu pour elle. Et la voiture téléguidée était un bon moyen pour s’acheter un peu de temps pour discuter.

« Comment tu vas, jeune maman ? Pas trop dur ces premiers jours ? »


Il se souvenait de leur retour de l’hôpital. Malgré la béatitude de cette naissance, la fatigue avait eu vite raison d’eux et la première semaine avait été un marathon. Ragnar était venu renifler son pantalon, probablement attiré par l'odeur de Maroon.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Calliopé Winshop
Cent
J'ai posté : 2195 messages et j'ai : 547 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julie Gonzalo et pour finir je crédite : S (ava) | may0osh (gif) | macherierps (gif)

Calliopé Winshop
Sam 9 Mai - 22:56


comfort came against my will
ft. Calliopé & Aleksej.


S'il y a bien une chose sur laquelle nous serons d'accord aujourd'hui c'est que mon fils est parfait. J'ai conscience que je ne suis pas objective du tout puisqu'il s'agit de mon fils et que j'en suis fière comme pas possible mais...regardez-le ! Il est magnifique ! Je laisse le danois partager ce doux moment de silence avec mon nouveau-né avant qu'il y mette un terme pour que nous ne quittions la pièce et laissions ainsi Jaime à son sommeil apparemment profond.

Une fois que nous sommes de nouveau dans le salon, je regarde Brayon toujours aussi passionné par ce que lui a apporté Aleksej. J'aime particulièrement cet attrait de mon plus âgé. Il est curieux de tout. J'avais un peu peur qu'il soit accro à ses jeux vidéos auxquels il s'est particulièrement attaché depuis le début du confinement mais j'ai vite réalisé que je m'étais trompée. Il suffit que je lui propose un puzzle ou une autre activité pour qu'il me suive avec plaisir et volonté.

- Je suis épuisée mais heureuse, dis-je simplement.

Il lira dans mon regard que c'est sincère. Je n'ai jamais autant peu dormi mais je sais que c'est pour la bonne cause.

- Épuisée mais chanceuse aussi. Il ne me réveille quasiment pas depuis notre retour de la maternité. C'est moi qui suis obligée de mettre des réveils la nuit pour le nourrir sans quoi j'ai l'impression qu'il serait capable de tirer des nuits de 6h ou 7h sans manger.

Quelque chose me dit que je ne vais pas avoir la vie plus difficile que cela avec Jaime mais je ne préfère pas m'avancer, au cas où Monsieur bébé déciderait subitement de changer de comportement et de faire de ces six prochains mois un cauchemar éveillé.

- Tu veux quelque chose ? Je vais me faire une tisane de toute façon.


Pas de caféine puisque j'allaite. C'est sans doute le plus drôle quand on sait que mon travail est de gérer un café.  

made by lizzou – icons & gif by tumblr


« I'm surviving »
And it's so gut-wrenching...falling in the wrong direction. How did you sweep me right off my feet? Baby, I can't keep falling in the wrong direction. Couldn't even see you through the smoke. Looking back, I probably should have known...
©️crackintime
Aleksej Jaime Svendsen
Wall
J'ai posté : 673 messages et j'ai : 1862 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nikolaj Coster-Waldau et pour finir je crédite : -

Aleksej Jaime Svendsen
Dim 10 Mai - 0:06


comfort came against my will
ft. Calliopé & Aleksej.


Aleksej était content et rassuré d’entendre que tout se passait pour le mieux. Seule avec deux enfants, Callie pourrait facilement se retrouver submergée. Mais à en juger par son expression, malgré la fatigue, la jeune femme rayonnait. Et le danois vivait un peu de ce bonheur par procuration. Et même si une certaine nostalgie occupait toujours son esprit, le bonheur de son ami venait rapidement balayer ce genre d’émotion.

« Je me réjouis pour toi… tu mérites un peu de bonheur et douceur dans ta vie, beaucoup même. Avec tout ce que tu fais pour les autres… Il est temps que tu prennes un peu de ce temps pour toi, et pour eux. »

Elle avait toujours été là pour lui, ces derniers mois particulièrement. Et toujours disponible pour ses clients, pour le café. Et malgré sa grossesse elle avait continué à se démener pour continuer à faire vivre ce lieu de rencontre et de convivialité. La vie était parfois injuste quand on y pensait. Cette femme donnait tout pour les autres et elle se retrouvait maintenant dans la situation qu’on connaissait.

Elle se retrouvait seule pour élever deux enfants et devait gérer un commerce au bord de la rupture. Elle savait néanmoins qu’elle pouvait compter sur lui, dans n’importe quelle condition. Ils n’avaient pas reparlé du café et il attendrait qu’elle lui donne le signal en reprenant la discussion. Entre temps, il n’en avait pas vraiment rediscuté avec Solveig. Il savait qu’elle avait réfléchit à la situation mais les derniers jours avaient été un peu mouvementés. Pour lui en tout cas. Ses émotions avaient fait le yoyo sans arrêt.

« Une tisane ce sera très bien… Si tu as besoin que j’aille te faire des courses, que j’emmène une fois Brayon faire une sortie quelque part,… Tu sais que tu peux compter sur moi, hein ? Et ce ne serait pas seulement te rendre service… Je n’ai pas encore décidé de la manière dont je reprendrais au cabinet et j’ai besoin d’un peu de distraction, pour arriver à prendre un peu de recul… »

Il savait qu’il était temps pour lui d’aller de l’avant, de prendre des décisions sur les chemins qu’il allait prendre à présent. Il avait déjà repris ses séances avec sa psy et après le message de Callie, il avait décidé de faire un réel pas en avant. Il s’était rendu au box. Il n’avait pas eu besoin d’y rester trop longtemps, il savait exactement ce qu’il cherchait et évidemment où cela était rangé. Alors que Callie était en train de faire chauffer l’eau dans la bouilloire, il avait sorti une boîte de la taille d’une boîte à chaussure d’un des sacs.

« J’espère que tu ne vas pas trouver ça bizarre… vu que Jaime est né avec un peu d’avance, je pense que ça ira pour lui… »

Il s’agissait de la boîte de naissance de Rebecka, Il avait remplacé tous les objets à usage unique comme la pâte à empreinte et le livre de naissance. Mais elle contenait encore la première paire de chaussons de sa fille, un bonnet en coton, une girafe en plastique et un hochet. Lena et Aleksej ne connaissait pas le sexe de leur futur bébé, la corbeille était donc unisexe.

« C’était celle de ma fille… Je serais vraiment honoré qu'elle serve pour Jaime...»


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Calliopé Winshop
Cent
J'ai posté : 2195 messages et j'ai : 547 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julie Gonzalo et pour finir je crédite : S (ava) | may0osh (gif) | macherierps (gif)

Calliopé Winshop
Dim 10 Mai - 13:47


comfort came against my will
ft. Calliopé & Aleksej.


Un peu de bonheur et de douceur dans ta vie...
Ces mots résonnent profondément en moi mais je décide de ne pas lui répondre à ce sujet. Aleksej et moi savons pertinemment que ma vie ne sera jamais faite de bonheur et de douceur. Bien-sûr, l'arrivée de Jaime dans ce foyer est un bonheur en lui-même mais je craindrais toujours pour moi comme pour son grand frère. En acceptant de rejoindre les draps de Thomas Kray ; je me suis engagée à accepter une vie qui me poursuivra jusqu'à mon dernier souffle. Il suffit de voir les Lockwood et leur comportement à mon égard depuis qu'ils se sont mis en tête de mettre la main sur mon établissement.  

J'acquiesce en l'entendant me dire qu'il souhaite boire la même chose que moi. Je me rends au coin cuisine tandis que l'homme me fait savoir qu'il veut se montrer présent pour moi en cas de besoin. Je ne doute pas de l'engagement du danois à mon égard ou à celle de mes enfants mais il a sa propre vie à mener et je n'ai pas envie de l'embêter. Pour l'instant, je maîtrise la situation et je compte continuer à faire de même une fois le confinement terminé et le café rouvert.
Ses dernières paroles attisent cependant ma curiosité. Il semblerait que tout ne soit pas aussi rose que prévu au pays des aebleskiver et frikadeller. Je fronce les sourcils mais décide de ne pas en ajouter une couche, de peur de le brusquer. Je connais Aleksej et je sais ce qu'il faut dire ou non.

C'est alors que je le vois s'approcher de moi avec une boîte. Mon regard fait un aller-retour entre celle-ci et les yeux de l'homme. Je m'en saisis lorsqu'il me tend l'objet et le regarde, perplexe. Je ne m'attendais pas à un tel acte de sa part. Je sais ce que cette boîte peut représenter pour le danois qui a perdu sa petite fille des années auparavant. Je ne connais pas les détails de cette perte car je n'ai jamais osé poser de questions. J'imagine qu'il s'agit de l'un de ces sujets qu'on aborde pas facilement autour d'un café un lundi à 8h.

- Aleks c'est...

Trop.
Il n'a pas à faire une telle chose. Pourtant, l'homme vient d'utiliser le mot « honoré » et je ne me vois pas refuser une telle offrande. Ce serait honteux et déplacé de ma part.
J'ouvre la boîte après l'avoir posée sur le comptoir de travail et observe en silence son contenu. Un sourire à la fois timide et triste vient se poser sur mes lèvres.

- Tu es sûr de toi ? demandé-je finalement, incapable de ne pas me demander si Aleksej pourrait venir à regretter ce don. « Et si jamais tu avais- »

Je n'ose finir ma phrase.   

made by lizzou – icons & gif by tumblr


« I'm surviving »
And it's so gut-wrenching...falling in the wrong direction. How did you sweep me right off my feet? Baby, I can't keep falling in the wrong direction. Couldn't even see you through the smoke. Looking back, I probably should have known...
©️crackintime
Aleksej Jaime Svendsen
Wall
J'ai posté : 673 messages et j'ai : 1862 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nikolaj Coster-Waldau et pour finir je crédite : -

Aleksej Jaime Svendsen
Dim 10 Mai - 22:10


comfort came against my will
ft. Calliopé & Aleksej.


Ce regard perçant que lui lança Callie quand il aborda son besoin de distraction était déstabilisant. Comme si elle pouvait lire entre les mots. Elle n’insista pas, mais il savait que le sujet reviendrait sur le tapis. Calliopée n’oubliait jamais rien. Mais le moment était mal choisi pour lui faire part des dernières semaines plutôt mouvementés qu’il avait passé. Il s’était abstenu de l’embêter avec ça, elle avait suffisamment à gérer avec sa grossesse. Cela dit, il était heureux de pouvoir la retrouver, passer un peu de temps avec elle.

Quand il amena la boîte, elle sembla pour le moins déconcerté. Ce n’était pas l’objectif du danois. Le sujet Rebecka était un sujet sensible peu importait qui était son interlocutrice. Malgré l’attachement qu’il avait pour Callie et leur amitié, ce n’était pas un sujet qu’il abordait et pour le coup, elle n’avait jamais cherché à lui tirer les vers du nez. Il posa sa main sur cette de son ami pour la rassurer.

« Si tu trouves ça déplacé, je comprendrais et tu n’es pas obligée d’accepter… c’est juste que… Tu sais que je ne te jugerais jamais. Mais tu sais aussi ce que je pense de Thomas Kray… Quoi qu’il en soit, je trouve ça injuste que cette situation puisse avoir un impact sur Brayon et Jaime… Les enfants sont innocents et… Je ne doute pas de tout l’amour que tu leur porteras mais grandir sans père… Je voulais que Jaime ait quelque chose de spécial… »

Il l’avait vu au cours de sa carrière, c’était souvent les enfants qui payaient le plus pour les erreurs commises par leurs parents. Il voulait être présent pour ces enfants de la manière dont Callie était toujours présente pour lui. Elle était une confidente avisée, une amie fidèle. Il acquiesça quand elle lui demanda s’il était sûr de lui. Mais la phrase qui suivit lui fit froncer les sourcils. Il avait parfaitement compris ce qu’elle voulait dire bien qu’elle n’ait pas terminé sa phrase. Il resta silencieux quelques secondes. C’était la deuxième fois en une semaine que ce sujet là ressortait.

Depuis la discussion qu’il avait eu avec Solveig, il avait mis ce sujet dans une boîte et remisé au fond de son esprit. Ce qu’il avait dit à la femme qu’il fréquentait était tout à fait sincère. C’était une question à laquelle il n’avait pas pensé après la mort de Rebecka et son divorce. Il ne voulait pas plus y penser à présent. Pas après la discussion qu’ils avaient eu. Il était capable de vivre avec ça.

« Tu sais, on ne sait pas de quoi l’avenir sera fait… Jaime est bien là lui… » 


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Calliopé Winshop
Cent
J'ai posté : 2195 messages et j'ai : 547 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julie Gonzalo et pour finir je crédite : S (ava) | may0osh (gif) | macherierps (gif)

Calliopé Winshop
Dim 10 Mai - 22:19


comfort came against my will
ft. Calliopé & Aleksej.


- Non, bien-sûr que non ! dis-je en réponse à ses premiers mots.

Je suis loin de trouver cela déplacé, au contraire je suis extrêmement touchée qu'il puisse avoir pensé à moi et mes fils en voyant cette boîte remplies de tant de souvenirs.
Quand Aleksej évoque Thomas, je sens ma gorge se serrer mais je fais mine de rien. On peut penser que je suis une femme très forte mais la réalité est un peu différente quand il est question d'évoquer l'homme que j'aime. Du moins, celui que je crois aimer. Je ne sais plus où j'en suis vis-à-vis de mes sentiments à l'égard de cet homme. Il est important pour moi et je sais son amour réel mais je lui en veux aussi de ne pas avoir su arrêter ses conneries. Je lui en veux de nous avoir conduit là où nous nous trouvons aujourd'hui. Dans mes rêves, ma vie ne ressemble pas à cela. Dans mes rêves, je suis une maman heureuse et loin de tout gros souci.

Je n'ai pas fini ma phrase mais le danois en a saisi le sens. Il me répond vaguement, avec poésie, mais je sens qu'il y a autre chose. Pas certaine qu'il veuille cependant en parler, je me mords l'intérieur de la joue pour me retenir de parler. Je ne voudrais pas le brusquer, cela ne serait pas dans mon intérêt et encore moins dans le sien.

Prenant la girafe en main, je souris tendrement. N'avons nous pas tous eu la même étant petits ?

- Passé un mois, je pourrais la lui donner, dis-je au danois en lui souriant tendrement.

Jaime étant prématuré, je me sens extrêmement protectrice avec lui et je ne voudrais pas prendre le risque qu'il commence à mettre à la bouche quoique ce soit si ce n'est sa tétine de nouveau-né.

L'eau maintenant chaude, je nous sers deux tasses de tisane et tends l'une d'elle à Aleksej.

- Tu veux aller jouer un peu avec lui ?
demandé-je à l'homme en faisant un signe de tête vers Brayon.

made by lizzou – icons & gif by tumblr


« I'm surviving »
And it's so gut-wrenching...falling in the wrong direction. How did you sweep me right off my feet? Baby, I can't keep falling in the wrong direction. Couldn't even see you through the smoke. Looking back, I probably should have known...
©️crackintime
Aleksej Jaime Svendsen
Wall
J'ai posté : 673 messages et j'ai : 1862 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nikolaj Coster-Waldau et pour finir je crédite : -

Aleksej Jaime Svendsen
Dim 10 Mai - 22:54


comfort came against my will
ft. Calliopé & Aleksej.


Il lui sourit avec complicité. S’il prenait cette casquette de tonton Aleksej aussi au sérieux c’était surtout pour elle. Les enfants étaient conciliants, ils s’adaptaient à toute sorte de situation. Elle avait toujours montré une force incroyable et il l’admirait pour cela. Mais il savait également ce que nier une situation de faits pouvait avoir comme conséquences et la sienne était loin d’être facile. Elle parlait rarement de Kray. Et si c’était elle qui avait un sixième sens, il n’était pas complètement naïf non plus. Son métier lui avait appris à lire le visage des gens avec une certaine acuité. Il était bien moins doué qu’elle certes.

Mais il voyait bien qu’elle se retenait de poser d’autres questions. Il ne savait pas s’il était prêt à lui parler de tout ça. D’ailleurs il ne saurait probablement pas par où commencer. Ses pensées étaient brouillons, il n’avait que des incertitudes. Il attendait la fin de la semaine avec une certaine appréhension. Il redirigea son attention sur la girafe que venait de prendre Callie et sourit. Elle semblait épanouie dans son rôle de mère. C’était l’essentiel. Il but quelques gorgées de tisane et ne pu retenir une moue espiègle quand elle lui demanda s’il voulait rejoindre Brayon.

« J’ai eu du mal à ne pas déballer cette voiture avant de venir… »

Il lui adressa un clin d’oeil avant d’aller rejoindre le petit garçon. Ils déballèrent le jouet avec une attention particulière. Une fois mise en marche et les différentes possibilités explorées, les deux garçons commencèrent à imaginer des parcours dans tout l’appartement. Les pieds de table servaient de slaloms, les chaussures d’obstacles. Le temps semblait ne plus avoir d’importance pour le danois. Il appréciait la compagnie des enfants, leur honnêteté et leur impulsivité. Avec eux rien n’était compliqué, ils allaient droit au but sans passer par quatre chemins. Avec eux, ils savaient à quoi s’en tenir. Au bout d’un moment, il laissa le petit garçon à sa nouvelle expérience et revint rejoindre la jeune maman.

« Ne dis rien… je le vois bien sur ton visage… oui je m’amuse au moins autant que lui… »

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Contenu sponsorisé
Comfort came against my will ft. Aleksej
Page 1 sur 4
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan
-
Sauter vers: