Fermeture du forum
Merci pour cette belle aventure ! Toutes les informations se trouvent Ici love2 du love sur vous If I ain't got you ft. Solveig 4035343658

Partagez

If I ain't got you ft. Solveig

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Upper East Side
Aleksej Jaime Svendsen
Wall
J'ai posté : 673 messages et j'ai : 1862 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nikolaj Coster-Waldau et pour finir je crédite : -

Aleksej Jaime Svendsen
Dim 10 Mai - 11:27


If I ain't got you
ft. Solveig & Aleksej.


Dimanche 17 mai 2020

La pizza avait un goût amer. Le dîner s’était passé sans un mot. Solveig devait probablement toujours digérer ce que le policier venait de lui dire. Et lui… il avait emmagasiné chaque mot. La déclaration de William, l’effusion de ses sentiments. Et tous ces reproches qu’il lui avait balancé le concernant et qui pourtant semblaient bien loin de la réalité quand il y songeait. Ils ne partageaient pas un quotidien. Ils avaient partagé une parenthèse et malgré toutes les fois où elle lui avait répété qu’elle souhaitait plus que ça, il retournerait chacun à leur vie dès le lendemain matin.

Et c’était son choix à elle. Il y avait consenti, respectant son désir de ne pas se précipiter. Mais il savait et il le lui avait dit. Il ne voulait pas qu’elle parte. Cette mémoire qui ne lui faisait jamais défaut, il aurait bien voulu qu’elle faillisse ce soir. Pour ne pas être obligé de ressasser encore et encore les mots de la jeune femme. « On ne veut pas la même chose, on ne voudra jamais la même chose. » Paroles qui était destinées à William mais qui avaient raisonnées dans sa tête comme s’il avait pris un coup de marteau pour les y faire entrer. Voilà de quoi Aleksej avait peur.

Mais s’il ne s’était agit que de leurs aspirations, il aurait pu facilement s’accommoder de cette idée. Il s’était douté assez rapidement que Solveig avait ressenti beaucoup de culpabilité quand elle était arrivée chez lui. Ils en avaient parlé. Pourtant cette question là semblait loin d’être close. Et l’idée que c’était ce qu’elle puisse ressentir quand ils étaient ensemble lui était insupportable.

Bien sûr, il avait pu sentir le désespoir dans la voix et les propos de l’Irlandais. Et malgré son comportement méprisable, Aleksej ressentait une pointe de pitié pour ce type. Mais ça ne remettait pas pour autant ses sentiments en question et il ne regrettait absolument pas les dernières semaines qu’ils avaient passées ensemble. Qu’en était-il pour elle ?

Il reposa ses couverts dans son assiette. Bien qu’il ait accepté qu’elle commande des pizzas, il n’avait pas été question pour lui de les manger avec les mains. Il n’avait pas eu besoin de le lui dire, elle avait anticipé ses habitudes. C’était d’autant plus troublant. O’Connor avait raison, ils avaient passé bien plus de temps ensemble ces deux derniers mois qu’avec d’autres personnes en plusieurs années. Et s’ils étaient capables à présent de prévoir certains comportement l’un de l’autre, s’ils connaissaient leurs manies respectives, Aleksej restait remplit d’incertitudes.

Et les évènements de ce soir venait de remuer un peu plus ce sentiment d’insécurité qu’il n’avait jamais cessé d’éprouver malgré tout. Lui avait finalement réussi à admettre qu’il devait avancer et apporter une conclusion à toute une époque révolue de sa vie. Et il était probablement prêt à le faire. Il n’était pas sûr que ce soit le cas de Solveig. Il repensa aux propos de O’Connor, des chose qu’il avait fait par amour pour elle, qu’il était encore prêt à faire. Il se décida finalement à briser le silence.

« On peut en parler mais tu n’es pas obligée… »

La soirée avait déjà été assez mouvementé sans avoir besoin de revenir dessus. Il ne la forcerait pas. Même s’il était intimement convaincu que s’ils se quittaient sur ce genre de non dit, la situation de s’arrangerait pas les jours suivants. Ce choix n’appartenait qu’à elle. Tout comme celui d’Aleksei  n’appartenait qu’à lui…

« J’espère qu’un jour tes sentiments soient assez fort pour accepter que je puisse renoncer à tout pour toi… »


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1559 messages et j'ai : 1753 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Dim 10 Mai - 14:17


If I ain't got you
ft. Solveig & Aleksej.


Nous finissons toujours tous par payer pour les crimes que nous avons commis.
Combien de fois ai-je pu prononcer cette phrase à des clients inculpés ? Je ne saurai le dire mais ce soir, c'est à moi que quelqu'un devrait dire ces mots. Ils n'ont jamais semblé aussi justes. La venue de William ce soir a chamboulé un certain équilibre pourtant encore si instable entre le danois et moi. Je ne suis pas certaine que nous soyons en état de retrouver cet équilibre. Pas quand je vois la manière dont Aleksej m'a lancé des coups d’œil tout le long du repas, repas dont je n'ai quasiment rien avalé. J'ai sans surprise perdu l'appétit après ce qu'il s'est passé.

Je me doutais bien qu'Aleksej allait finir par ouvrir la bouche pour essayer de désamorcer la situation mais je ne suis pas certaine qu'aucun dommage collatéral soit évitable. Je pose également mes couverts près de la part de pizza que j'ai à peine entamée.

Même si cela est difficile, je comprends qu'il veuille que nous discutions de ce qu'il s'est passé avec William plus tôt. Bien-sûr, il fait passer ça de manière à me laisser croire qu'il me laisse le choix mais c'est faux et nous le savons très bien. Certaines choses semblent devoir être dites aujourd'hui. Des choses qui ne seront pas forcément plaisantes à entendre.

Les mots qu'ils prononcent me glacent. Je refuse d'entendre de telles paroles venant de lui. Pas comme ça, pas maintenant. Aleksej ne se rend pas compte une seule seconde de ce qu'il est en train de me dire. Il ne réalise pas qu'il peut-être prononce ces mots à la mauvaise personne. Commet peut-il sembler aussi sûr de lui après si peu de temps ?

- Ne me demande pas une telle chose, dis-je avant de plonger mon visage dans le creux de mes mains. Je ne veux pas entendre ce genre de chose. Je ne peux pas.

Personne ne comprend mon point de vue. Personne ne réalise à quel point il est dangereux de se donner à 100% à quelqu'un d'autre.

- La seule et unique fois où j'étais prête à tout laisser tomber pour quelqu'un, ce quelqu'un m'a lâchement laissé sur le parvis d'un hôtel de ville, Aleksej. Ce jour-là, j'ai compris que son erreur était aussi la mienne. On ne peut pas prendre le risque de se priver de tout au dépend de quelqu'un d'autre. Je n'avais plus rien, tu m'entends ? Je me serai foutue en l'air !

Ces mots, seule une personne sur cette Terre les a déjà entendu : Bedelia, ma psy de l'époque.

- J'aurai tout abandonné pour William, d'accord ? J'acceptais même de ne plus parler à mes parents si cela signifiait pouvoir créer un futur avec lui ! Putain, j'aurai abandonné mes études de Droit pour lui s'il me l'avait demandé ! Tu comprends, ça ?

C'est sans grande surprise que je me mets à pleurer.

- Alors non, je ne te laisserai jamais faire cette erreur, tu entends ? Jamais. Tout abandonner pour quelqu'un d'autre, c'est être la main qui poignarde son propre cœur et je refuse qu'il le fasse ou que tu le fasses.

made by lizzou – icons & gif by tumblr


laissons le temps ralentir
Et le soleil se couche et tout redémarre. Écoutes-les mes rêves gris s'envolent dans le noir de la nuit... -byendlesslove
Aleksej Jaime Svendsen
Wall
J'ai posté : 673 messages et j'ai : 1862 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nikolaj Coster-Waldau et pour finir je crédite : -

Aleksej Jaime Svendsen
Dim 10 Mai - 15:27


If I ain't got you
ft. Solveig & Aleksej.


Dimanche 17 mai 2020

Solveig n’avait quasiment rien mangé et il n’avait pas cherché à insisté. Bien qu’il n’avait pas faim, il avait besoin de combler le silence pesant qui s’était installé. Briser le silence c’était finalement plus un moyen de faire cesser cette situation insoutenable qu’un réel élan de bravoure. Ils devraient en parler, autant ne pas faire durer ce calvaire indéfiniment. Attendre ne leur simplifierait pas la tâche. Il savait qu’en prononçant ces mots il s’aventurait sur un terrain glissant. Il savait que leur relation était en équilibre précaire. Mais ils avaient toujours tourné autour du pot sans jamais vraiment mettre des mots sur leurs sentiments. Aleksej se leva et débarrassa les assiettes qu’il emmena dans l’évier juste derrière la jeune femme.

« Je ne suis pas William… »

Quelques mots simples et pourtant lourds de sens. Il rinça les assiettes qu’il rangea rapidement au lave-vaisselle avant de se retourner. Il posa sa main dans sa nuque et la caressa doucement tout en venant prendre place à côté d’elle. Il commençait à avoir une idée de plus en plus précise de ce qu’il s’était passé entre Solveig et William. Il commençait également à comprendre la manière dont fonctionnait son esprit, quels stratagèmes avait mise en place sa raison pour se protéger.

« Je ne te demande rien… »

Il savait qu’elle n’était pas prête à ce qu’il lui demande quoi que ce soit et cela n’avait jamais été son intention. Elle n’avait pas de compte à lui rendre. Il retira les mains de la jeune femme de devant son visage et l’obligea à se tourner vers lui. Il observa quelques secondes les larmes qui coulaient sur ses joues avant de les essuyer avec délicatesse. Il passa une main dans ses cheveux pour les retirer vers l’arrière, une habitude qu’il avait perdu il y avait des années en adoptant une coupe de cheveux plus courte, plus professionnelle.

« Surtout pas d’abandonner quoi que ce soit… et je ne le ferais jamais. »


Il ne lui demandait pas non plus de souscrire à un engagement. Il souhaitait juste qu’elle finisse par faire tomber ses barrières, comme il faisait tomber les siennes. Qu’elle lui accorde le bénéfice du doute et qu’elle leur laisse la porte ouverte à toutes les possibilités, sans en condamner d’avance. Et si son point de vue était bien ancré dans son esprit, celui d’Aleksei tenait fermement sa position dans le sien.

« Je comprends ce dont tu as peur… mais il faut que toi tu comprennes… »

Il releva le visage de la jeune femme et plongea son regard dans les billes brunes de Solveig.

« Je n’ai plus rien à perdre… parce que la vie m’a déjà tout pris. »

Ces paroles étaient d’une dureté et d’une tristesse inédite. C’était pourtant la vérité. La vie d’Aleksei s’était arrêté en même temps que l’électrocardiogramme de sa fille.

« Je ne dis pas que c’est là où nous en sommes… et loin de moi l’idée de t’infliger la moindre pression. Tu n’as aucun compte à me rendre… mais tu ne peux pas me dire ce que je peux ressentir ou non… Ce choix là m’appartient. »

Il avait acquis une certaine confiance en lui. Peut-être parce que depuis leur dernière grosse discussion, il avait accepté que l’avenir était fait d’incertitude.

« Parce qu’il s’agit bien d’un choix… C’est peut-être égoïste de te dire tout ça… mais au point où j’en suis de ma vie… j’ai tout à gagner. Et je suis prêt à prendre n’importe quel risque pour ça. Et même si tout ça est très nouveau, même si je ne suis pas sûr de la nature de mes sentiments et que je n’ai absolument aucune idée d’où je mets les pieds… »

Il prit une inspiration, se laissant le temps d’une petite pause pour reprendre son souffle.

« Ce que je ressens quand je suis avec toi… c’est la seule chose qui me donne encore envie de me battre… et il n'y a rien que tu puisses y faire, c'est mon unique responsabilité. »



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1559 messages et j'ai : 1753 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Dim 10 Mai - 16:15


If I ain't got you
ft. Solveig & Aleksej.


Les mots employés par Aleksej sont durs mais je les sais vrais. Il ne prendrait pas la peine de me les dire, sans ça. Mais que suis-je censée répondre ? Qu'attend t-il de moi ? Je ne veux pas prendre la responsabilité du cœur d'un autre. J'ai déjà trop à faire avec le mien. Bien que, parfois, je me demande si j'en ai seulement encore un.
L'entendre me dire qu'il n'a plus rien à perdre me fait mal car je comprends le sens de ces paroles. Je comprends ce que ces mots impliquent. Dieu sait que je n'aurai probablement pas été en mesure de survivre ce à quoi il a pourtant survécu. Perdre un enfant dans un accident de la route puis sa femme au cours d'un divorce par avocats interposés...

Je le laisse parler sans jamais l'interrompre. J'écoute avec attention ce qu'il me dit et réalise que bien qu'Aleksej semble déjà très engagé dans le semblant de relation que nous entretenons maintenant, il ne se voile pas la face et comprend qu'il ne servira à rien de me brusquer. Je ne le dis pas mais je lui en suis reconnaissante. Là, tout de suite, je n'ai pas le cœur à faire de fausses promesses, à commencer à lui dire que nous allons vivre une belle histoire d'amour qui durera des années car la vérité c'est que je n'en sais rien.

La venue de William ce soir n'a pas tout changé, ce serait mentir que de prétendre cela. Seulement, je sais qu'Aleksej a entendu des mots terriblement difficiles et qui ont été craché au visage de l'autre. Je n'ose imaginer ce qu'il doit penser maintenant mais, pour l'instant, ce n'est même pas le plus important.

- Je ne cherche pas à le blesser. Je ne veux pas te blesser non plus.

Au fond, j'ai conscience de n'être qu'un animal blessé qui, malgré la thérapie et les années passées, n' a jamais entièrement guéri de l'abandon subi dix années plus tôt. Serai-je seulement capable de m'en remettre totalement un jour ? Je n'en ai aucune idée. Personne ne le sait.

- La vérité c'est que je ne sais plus ce que c'est que d'avoir des sentiments pour quelqu'un. Je ne sais plus ce que c'est que ressentir des choses pour quelqu'un, Aleksej. Je ne veux plus souffrir. Je ne veux plus passer pour l'irrationnelle de service prête à tout pour une personne qui n'est pas moi. On dit que l'amour c'est un mélange de patience et de gentillesse mais je ne suis pas certaine d'avoir ces choses en moi.

Il suffit de regarder ce que j'ai fait à William, non ? Je n'étais pas la même personne il y a dix ans et j'en ai parfaitement conscience mais suis-je seulement capable de redevenir la personne que j'ai un jour été ? Je ne pense pas, non. Trop d'eau a coulé sous les ponts depuis.

- Etre en ta compagnie me fait du bien et je sais que cela n'a aucune espèce de sens car je viens juste de quitter Will mais... Je ne sais plus. Je suis fatiguée de constamment avoir le mauvais rôle même si je sais que je le mérite, tu comprends ?

made by lizzou – icons & gif by tumblr


laissons le temps ralentir
Et le soleil se couche et tout redémarre. Écoutes-les mes rêves gris s'envolent dans le noir de la nuit... -byendlesslove
Aleksej Jaime Svendsen
Wall
J'ai posté : 673 messages et j'ai : 1862 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nikolaj Coster-Waldau et pour finir je crédite : -

Aleksej Jaime Svendsen
Dim 10 Mai - 18:40


If I ain't got you
ft. Solveig & Aleksej.


Dimanche 17 mai 2020

Aleksej comprenait ce par quoi elle était passée. Si les circonstances étaient différentes, les émotions elles étaient les mêmes. Et il comprenait la crainte plus profondément encore. C’était elle qui avait dicté le cours de sa vie ses dix dernières années. Mais depuis qu’elle était entrée dans sa vie, il avait réalisé qu’il existait d’autres moteurs. Et c’était à cette idée qu’il s’accrochait. Parce qu’elle lui avait fait redécouvrir un panel d’émotions qu’il avait oublié. Et que tous ces petits bonheurs du quotidien, valaient la peine de prendre le risque de souffrir à nouveau parce qu’ils lui rappelait qu’il était en vie. Ils lui rappelaient tous ces moments tendres qu’ils avaient passé avec sa fille, les moments les plus simples.

« La vie blesse parfois… et on y peut rien… »


C’était quelque chose qu’il commençait à accepter. D’ailleurs sa psy avait été grandement étonnée de voir qu’il avait réussi à accepter certaines idées par ses propres moyens. Il n’avait pas parlé de Solveig jusqu’à présent, mais cette dernière lui avait notifié qu’elle avait remarqué un changement chez lui. Il avait pris un virage dans sa vie. Et si tous les aspects de sa vie n'étaient pas forcément liés aux sentiments qu’il avait pour brunette, elle était cependant la probable cause de ces changements. Du fait qu’il ait ouvert les yeux sur un certain nombre de choses.

« Solveig… Je sais ce que c’est de vouloir se protéger à n’importe quel prix… d’intégrer des idées fausses parce qu’il est plus facile de vivre avec… »

Le danois posa son front contre celui de la jeune femme. Sa voix s’était faite plus douce. Il caressa sa joue. Pour la première fois, on venait de s’approcher de la source du problème. Elle venait d’admettre une chose dont elle n’effleurait généralement que la surface. Elle avait peur d’être blessée, peur que quelqu’un la brise une nouvelle fois. Sur ce point-là, ils étaient étonnamment similaires. Ils avaient préféré feindre un intérêt particulier pour leur réussite, leurs ambitions comme moyen d’auto-préservation.

« Tu as réussis à vivre avec moi pendant presque deux mois… je pense que la patience et la gentillesse sont définitivement deux choses que tu as en toi… mais pas que… Si tu pouvais te voir à travers mes yeux… tu verrais une jeune femme forte et résiliante. Une jeune femme qui se préoccupe des autres au moins autant que d’elle même, si ce n’est plus… »

Il pensait à la proposition que lui avait fait son ancienne firme et aux raisons qui l’avait poussé à refuser leur offre. L’intérêt qu’elle avait porté à Callie alors qu’elle ne la connaissait pas. Elle lui avait prouvé au quotidien en supportant ses états d’âme qu’elle était généreuse et prévenante.

« Je ne te demande pas de t’engager sur le long terme… ni même de partager mes sentiments… mais j’aimerais te demander d’essayer de nous donner une chance… de ne pas nous fermer de portes parce que tu crois que tu ne le mérites pas… Dans cette histoire, le seul rôle que tu tiendras sera celui que tu voudras bien te donner… »

Peut-être l’entendrait-elle, peut-être pas. Il savait que ça valait la peine d’être dit. Il n’était pas en mesure de faire de promesse autre que celle d’être toujours honnête envers elle.

« Je ne peux pas te promettre que tu ne souffriras pas avec moi… Seulement que je n’essaierais jamais de te blesser intentionnellement… que je n’utiliserais jamais ce qu’on a vécu ensemble comme d’une arme contre toi… Mais tu es la seule à pouvoir décider de tourner la page et de faire un pas vers moi… »



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1559 messages et j'ai : 1753 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Dim 10 Mai - 22:35


If I ain't got you
ft. Solveig & Aleksej.


Oui, en effet, la vie blesse parfois mais dans mon cas, je sais que j'aurai pu empêcher tout cela. William a raison, peut-être n'aurions-nous jamais dû retenter quoique ce soit vu où cela nous a mené. Peut-être ai-je été idiote de penser que je serai vraiment capable de passer au-dessus de notre passé tumultueux. En fait, je pense que je le croyais véritablement quand nous nous sommes donnés une nouvelle chance, quand j'ai accepté de le recevoir de nouveau contre moi. Je pensais que la vie nous donnait une seconde chance et qu'il fallait la saisir. Jamais, à ce moment-là, n'ai-je pensé au fait que je pourrais avoir vraiment du mal à oublier ce qu'il m'avait fait. Même si je sais pourquoi il est parti ce jour-là, même si j'ai conscience que tout est de la faute de mes parents, une partie de moi n'a jamais su lui pardonner. Et puis, il y a eu toutes ces choses dont l'homme rêvait encore et dont je ne voulais plus : un mariage, une vie de famille, des concessions constantes...

Le danois me parle de fausses idées mais en est-ce seulement ? Mon passé – comme le sien – est bien réel et j'ai vécu la douleur transcendante qu'est celle de perdre l'homme qu'on aime et avec qui on pensait passer notre vie entière. Qu'est-ce que je pouvais être naïve de croire en de telles choses... Loin de moi l'envie d'énoncer des regrets vis-à-vis de tout cela mais j'admets une forme de naïveté qui me déplaît fortement.

Il enchaîne les compliments à mon égard alors que je n'en mérite pas la moitié. Peut-être dit-il vrai, peut-être suis-je forte et résiliente mais même si c'était le cas, cela n'efface pas la douleur que j'ai infligé à William. Cette même douleur que j'ai ressenti sur le parvis de cet hôtel de ville cet année auparavant.

J'écoute, patiemment, retenant chaque mot prononcé par Aleksej tout en essayant de retenir la vague de panique qui semble pourtant chercher à m'envahir.
Nos fronts toujours l'un contre l'autre, je ferme les yeux et soupire. Je ne peux pas le laisser dans le flou plus longtemps, je n'ai pas le droit de faire une chose pareille, ce serait injuste et malhonnête de ma part.

- Et moi, je ne peux pas te promettre que tout fonctionnera. Je ne peux pas te promettre d'être celle que tu désires vraiment, dis-je dans un premier temps. « Mais je peux te promettre une chose : c'est d'essayer. »

Mon comportement ne sera pas différent que celui que j'avais avec William. L'homme ne fait pas la femme, contrairement à ce que beaucoup peuvent penser. Je suis ma propre personne et bien des choses à mon sujet finiront par déplaire à Aleksej. Seul le temps sera en mesure de nous dire si nous tiendrons le cap ou non.

made by lizzou – icons & gif by tumblr


laissons le temps ralentir
Et le soleil se couche et tout redémarre. Écoutes-les mes rêves gris s'envolent dans le noir de la nuit... -byendlesslove
Aleksej Jaime Svendsen
Wall
J'ai posté : 673 messages et j'ai : 1862 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nikolaj Coster-Waldau et pour finir je crédite : -

Aleksej Jaime Svendsen
Mar 12 Mai - 0:36


If I ain't got you
ft. Solveig & Aleksej.


Malgré ses efforts pour tenter de la rassurer, Aleksej avait l’impression d’envenimer les choses. Chaque compliment qu’il lui faisait semblait la faire se renfermer un peu plus sur elle-même. Il passa sa bras autour d’elle et l’attira contre lui. Il se sentait démunis face à sa détresse. Est-ce qu’il arriverait un jour à lui donner un peu de la sérénité qu’elle lui apportait quand il la tenait dans ses bras ? Il avait comme une impression de déjà-vu, l’impression d’avoir déjà eu cette discussion ou quelque chose qui y ressemblait. Il ne savait pas si toutes les choses qui avaient été dites ce soir leur faisait faire un pas en avant ou un pas en arrière.

« Je n’en demande pas plus… »

Ça n’avait jamais été le cas. Depuis le début il avait compris qu’il ne servirait à rien de lui mettre la pression. Il souhaitait juste qu’elle leur laisse une chance. Il embrassa doucement son front. Son visage restait cependant tendu. Il aurait beau lui répéter, il n’était pas sûr qu’elle intègre ses paroles. Il ne cherchait pas la femme parfaite. Il ne cherchait rien du tout. Il ne désirait rien. Et pourtant il l’avait trouvée, elle. Et ce n’était pas pour la consultante audacieuse qu’il avait craqué.

À son tour, il soupira avant de venir caler son visage contre sa tête. Malgré tout ce qui s’était dit ce soir et la complexité du lien qui unissait Solveig a son ex-compagnon, à cet instant, il n’y avait aucun autre endroit où il aurait préféré être. Il venait de réaliser que quelles que soient ses peurs, ses incertitudes, le futur et le développement de leur relation reposait entièrement entre les mains de la jeune femme. Et que la seule chose qui était en son pouvoir était de faire preuve de patience.

Il la laisserait venir à lui. Peut-être. Il réalisait qu’il n’avait pas vraiment le choix. Il ne renoncerait pas à elle. Peu importe ce que ça pourrait lui coûter. Il n’avait pas peur de la chute, il était déjà en train de tomber. Son regard tomba sur l’horloge numérique du four. La soirée était passée en un clin d’oeil. Il en aurait pour un peu plus d’une demi-heure s’il rentrait à pied. Il avait essayé de retarder cette pensée le plus longtemps possible. Celle de se dire qu’il n’y aurait désormais personne l’attendant chez lui, personne à attendre.

« J’ai rendez-vous au bureau du procureur tôt demain matin… je ne devrais pas trop tarder… »

Il releva le visage de la jeune femme vers lui et plongea son regard dans ses grands yeux bruns.

« Sauf si tu veux que je reste… »

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1559 messages et j'ai : 1753 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Mar 12 Mai - 21:50


If I ain't got you
ft. Solveig & Aleksej.


Je ne sais pas quoi penser de la manière qu'il a de me dire qu'il doit rentrer chez lui. Je n'ai pas particulièrement envie qu'Aleksej rentre chez lui mais je me demande si cela ne vaudrait pas mieux pour lui. Après le coup de théâtre de ce soir, je ne suis pas sûre que le meilleur endroit pour le danois soit chez moi. Il me fait comprendre qu'il peut rester si je le lui demande mais est-ce que je dois le faire ? Est-ce correct ? Ai-je seulement intérêt à le faire rester ce soir ?  Serai-je égoïste de lui demander de rester ? Qu'est-ce que ça ferait de moi ?
Tant de questions se bousculent dans ma tête, je ne sais plus quoi penser.

- J'ai envie que tu restes mais je crois qu'il vaut mieux pour toi que tu rentres chez toi.

Prononcer ces mots ne m'apporte aucun plaisir, aucun soulagement non plus. Je n'ai pas envie de voir Aleksej franchir le pas de ma porte comme William quelques temps plus tôt. Je préférerai   m'endormir dans ses bras que seule dans mes draps. Malgré ces envies, je dois faire face à la vérité, ne pas me voiler la face.

- Ce n'est pas ce dont j'ai envie mais je crois que c'est nécessaire. Je t'ai causé beaucoup de trouble ce soir même si je sais que tu vas me dire le contraire.

Un maigre sourire vient étirer mes lèvres mais il n'exprime aucune joie de vivre. Je suis épuisée à cause de ce qu'il s'est passé et, pour être honnête, à l'heure actuelle je ne rêve que d'aller me coucher. Et peut-être bien de pleurer un bon coup. J'imagine que je le découvrirai une fois ma joue posée contre mon oreiller. Je n'ai jamais autant voulu me glisser dans mes draps en lin et faire en sorte qu'on m'oublie.

Demain, je devrais retourner au bureau et prétendre que tout va bien. J'ai toujours été très douée pour faire semblant alors j'imagine qu'une fois de plus ou de moins n'y changera rien. On pensera que je vais bien et donc on ne me posera pas de questions. Ma journée passera plus ou moins vite pour ensuite laisser placer à la prochaine.

made by lizzou – icons & gif by tumblr


laissons le temps ralentir
Et le soleil se couche et tout redémarre. Écoutes-les mes rêves gris s'envolent dans le noir de la nuit... -byendlesslove
Aleksej Jaime Svendsen
Wall
J'ai posté : 673 messages et j'ai : 1862 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nikolaj Coster-Waldau et pour finir je crédite : -

Aleksej Jaime Svendsen
Mar 12 Mai - 23:22


If I ain't got you
ft. Solveig & Aleksej.


Ce soir, il n’avait pas vraiment envie d’entendre ce qui était mieux pour lui. Malgré tout ce qu’ils s’étaient dit, les paroles échangés, les déclarations ambigües ou gênantes, l’étalage de sentiments,… il se demandait comment elle pouvait en arriver à ce raisonnement. Mais il savait à quel point elle était têtu et il n’était pas certain d’arriver à lui ôter l’idée que la meilleure chose à faire pour lui était de rentrer. Elle savait pourtant que l’idée de son départ, l’idée de retourner vivre chacun de son côté l’angoissait depuis qu’ils avaient abordé la question. Il l’avait accepté, ce qui ne voulait pas dire qu’il était prêt.

D’ailleurs il était convaincu que s’il s’en allait maintenant, il tournerait en rond dans son appartement, finirait par se coucher à une heure tardive et ne trouverait probablement pas le sommeil. Il n’avait pas envie que cette journée ce termine de cette manière. Parce qu’au réveil, ni l’un ni l’autre ne saurait plus où ils en sont. Cette pensée lui donna la chair de poule, il sentit ses poils se dresser sur sa peau. Il passa les cheveux de la jeune femme derrière son oreille.

« Ce serait tellement plus simple si tu me disais juste que tu veux que je reste ce soir… »

Elle n’était pas responsable de la tournure qu’avait pris la soirée. Elle n’avait pas demandé à O’Connor de passer. Elle n’était pas plus responsable de sa décision de déclarer sa flamme. Alors oui, Aleksej s’était senti mal à l’aise, menacé aussi. Tout un tas de sentiments gênants et désagréables. Pourtant c’était lui qui était encore là et non l’irlandais. C’était dans ses bras qu’elle s’était réfugié une fois qu’il était parti.

« Je n’ai aucune envie de rentrer chez moi… mais ce n’est pas ma décision. Je ne m’imposerait pas chez toi… »

Il ne pouvait pas la forcer. Et tenter de la convaincre qu’elle avait tort, qu’elle avait tout à fait le droit de lui demander de rester semblait surréaliste. À un certain point, il faudrait que ça vienne d’elle. Il attendrait le temps qu’il faudrait. Il caressa doucement sa joue avant de venir poser doucement ses lèvres sur celles de la jeune femme. Furtivement. Parfois il avait l’impression que ses actions parlaient mieux que ses mots.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1559 messages et j'ai : 1753 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Mer 13 Mai - 8:48


If I ain't got you
ft. Solveig & Aleksej.


Ses doigts viennent replacer une mèche de mes cheveux derrière mon oreille. Je ferme les yeux à ce simple contact. Depuis que nous nous sommes rapprochés, Aleksej a toujours eu un comportement doux et attentionné à mon égard, je ne peux pas dire le contraire. Il me fait comprendre qu’il n’a pas envie de rentrer mais qu’il me laisse malgré tout prendre la décision de son départ. Cela me plonge dans un désarroi que je camoufle vite par de la luxure qui se lit dans mes yeux à peine rouverts.

- Tu te t’imposes pas, murmuré-je avant de répondre à son bref baiser. S’il y a bien une chose que je sais, c’est que tu ne t’imposeras jamais.

Le baiser que je cherche à échanger avec lui se veut plus concret, plus fiévreux aussi. Nul doute que je risque de regretter mon comportement dans quelques heures mais je décide d’ignorer les signaux pour l’instant. Je ne suis pas dans mon meilleur état d’esprit et, que je veuille ou non, je sais que la présence d’Aleksej à mes côtés cette nuit m’aidera à me sentir mieux.

Il ne sera pas en mesure de panser mes plaies car cela me revient de plein droit. Cependant, rien n’empêche l’homme d’essayer de m’apporter un semblant de compagnie dont je saurai me contenter ce soir.

L’épisode de ce soir a prouvé que j’avais causé beaucoup plus de dégâts que je ne l’avais imaginé et je vais devoir vivre avec cette idée pour le restant de mes jours. William fera toujours partie de ma vie, cela est indéniable. Mais, parce que j’ai pris certaines décisions, je décide de m’y tenir. Je ne vais pas changer d’avis en un claquement de doigts. La fièvre qui m’animait lorsque j’étais avec l’Irlandais ne va pas réapparaître comme il le voudrait. La vie serait tellement plus simple si nous avions la possibilité de gérer nos émotions ainsi que les contrôler. Malheureusement, cela n’arrivera jamais.

J’attire le danois à moi et nous fait reculer jusqu’à atteindre le canapé. Ici ou ailleurs, cela n’a aucune importance. J’en ai besoin. Maintenant. Tout de suite. J’ai besoin de lui. J’ai besoin d’oublier.

Demain ne sera pas plus doux mais je décide de faire avec ce que j’ai. Si la vie tend à se montrer dure et cruelle à mon égard jusqu’à la fin de mes jours, qu’il en soit ainsi. Cela doit signifier que, quelque part, je l’ai mérité.

made by lizzou – icons & gif by tumblr


laissons le temps ralentir
Et le soleil se couche et tout redémarre. Écoutes-les mes rêves gris s'envolent dans le noir de la nuit... -byendlesslove
Contenu sponsorisé
If I ain't got you ft. Solveig
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Upper East Side
-
Sauter vers: