Fermeture du forum
Merci pour cette belle aventure ! Toutes les informations se trouvent Ici love2 du love sur vous La danse est le langage caché de l’âme ** Charlen 4035343658

Partagez

La danse est le langage caché de l’âme ** Charlen

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Broadway
Zoey C. Beckett
Broad
J'ai posté : 203 messages et j'ai : 1025 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Kaya Scodelario et pour finir je crédite : tearsflight

Zoey C. Beckett
Dim 10 Mai - 20:18

La danse est le langage caché de l’âme.

ft. Charlen


« Feels so, feels so, feels so good to dance again
With my emotions undressed, I'm going in with everything
To dance again»
Accoudée sur le plan de travail de la cuisine j’observe Alan discuter avec ses amis à quelques mètres de là. Seule dans mon coin je n’ai pas particulièrement envie de me mêler aux conversations. J’ai toujours eu un coté un peu sauvage qui fait que je me mets parfois à l’écart des autres mais j’ai pourtant fait des efforts ces dernières années en société. Non la vérité c’est que je m’ennuie profondément à cette soirée. Et le pire c’est que je ne peux pas m’en aller parce qu’elle a lieu chez moi. En simple spectatrice je me contente donc de sourire poliment et de boire. Je ne suis pas du genre à faire semblant, d’où la raison de mon mutisme mais je n’ai non plus aucune raison de faire un esclandre. Alors j’attends sagement.
Une nouvelle fois je remplis mon verre. Même l’alcool est ennuyeux. J’adore le vin mais je le déguste lors d’un bon dîner. En soirée j’apprécie les alcools plus fort. Si je finis la bouteille de chardonnay je risque juste un mal de tête et ce n’est pas de cette manière que j’ai envie de finir la soirée. J’aurais aimé déguster un bon rhum. Non pour me mettre minable, juste pour le plaisir et pour ressentir cette chaleur enivrante sans aller trop loin non plus. Je songerais à en acheter une bouteille pour les prochaines réceptions. Oui nos soirées sont des réceptions plus qu’autre chose pour moi. Du genre de celles où l’on invite tout le gratin du journalisme et où il faut faire la lèche-cul avec tout le monde. Autant dire que ce n’est pas mon genre. Et ce genre de divertissement mon univers. Ça me rend encore plus malade d’organiser des soirées de ce genre quand je sais qu’Alan a horreur de ça lui aussi. Il déteste au moins la moitié des personnes présentes dans cette pièce. Mais selon lui elles étaient toutes importantes car elles pourraient l’aider à évoluer dans sa carrière. Quel est l’intérêt de bosser avec des hypocrites et de l’être soi-même ? Je ne l’ai toujours pas compris. Alors je reste dans la cuisine, à regarder mon petit-ami comme un poisson dans l’eau à l’idée de faire semblant.

Une fois qu’Alan a raccompagné nos derniers invités jusqu’à la porte je le vois avancer dans ma direction. Mon petit-ami vient glisser ses bras autour de moi dans mon dos. « Tu n’as pas été très bavarde ce soir » me murmure t’il d’une voix douce et sans reproche. « Tu sais que j’ai horreur de ces mondanités. » J’avais tenu à lui faire plaisir par respect pour lui. J’ai conscience qu’il faut faire des concessions en couple mais je ne peux pas m’empêcher d’être moi-même. « Tu n’aurais pas envie de sortir ? Il est encore tôt, la soirée n’est pas finie. » A mon tour je passe mes bras autour de lui et dépose mes mains sur ses hanches pour le faire bouger au rythme des miennes. J'embrasse sa tempe pour essayer de l’amadouer. « Tu sais que je n’aime pas sortir. » Je m'arrête donc et hausse les épaules. « Tant pis. Moi je sors en tout cas. J’ai envie de m’amuser un peu. » J’en ai même besoin je dirais. J’aurais préféré être accompagnée mais je suis habituée aux refus d’Alan sur cette question. Je ne vois pas non plus qui j’aurais pu appeler ce soir. Zara ? Non. Je n’ai aucune envie d’entendre parler de Saphyr ce soir, ou pire qu’il décide de l’accompagner maintenant qu’ils vivent ensemble. Notre dernier coup de fil me reste encore en travers de la gorge.

C’est donc seule que je me retrouve à Broadway dans les alentours de minuit. Pourquoi aussi loin de chez moi me demanderez-vous ? Tout simplement pour l’ambiance qui règne ici. Le centre de la ville, les devantures des établissements, les strass me rappellent le walk of fame à LA. Les projecteurs me manquent. Guidée par mes instincts je choisis un bar au hasard. Pour m’imprégner des lieux je commence par commander un verre au bar en regardant tout autour de mois. L’endroit est festif mais convivial à la fois. La plupart des clients sont des jeunes qui sont venus en groupe. La musique quant à elle est moderne et entrainante. Il ne m’en faut pas plus pour me donner envie de danser. Une fois mon verre vide je m’approche donc de la sono avec assurance. Il y a bien un espace dédié aux courageux qui voudraient se déhancher mais personne n’ose approcher. Cinq minutes plus tard pourtant, j’avais lancé une mode. Nous étions déjà plus nombreux et je trouve même un partenaire avec lequel improviser une petite chorégraphie. Insouciante et d’humeur joyeuse je profite donc de l’instant jusqu’à ce que le souffle me manque et que j’ai besoin d’une pause. Je remercie le jeune-homme d’un claquement dans la main pour retourner commander à boire.




code by ORICYA.





In my body I have a soft light
Burning low, but too hot to
hold.
©️️ Lilie

Charlen A. Dale
broad admin
J'ai posté : 4038 messages et j'ai : 799 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Halsey et pour finir je crédite : loudsilence. (ava) ; Lilousilver (signa)

Charlen A. Dale
Mer 13 Mai - 10:45

La danse est le langage caché de l’âme
Zoey & Charlen
La danse est le langage caché de l’âme ** Charlen Original
Une fin de journée des plus normales dans ta vie. Après les cours, vous sortez, tes collègues et toi pour prendre un verre, manger quelque chose ensemble avant de rentrer respectivement chez vous. Tu ne bois peut-être plus d’alcool depuis longtemps maintenant, mais ça ne t’empêche pas de toujours savoir t’amuser. Il n’y a pas besoin d’alcool pour cela. Un éclat de rire traverse ta gorge aux paroles d’une de tes collègues avant que tu ne viennes trinquer avec elle. tu es plutôt fière de l’équipe enseignante que tu as aujourd’hui. Ton regard parcours les lieux, tu observes un peu le bar où vous vous trouvez. C’est la première fois que tu viens ici, tu avais déjà entendu parler de l’ambiance qu’il y a ici sans pour autant trouver le temps d’y venir. C’était l’occasion ce soir et tu ne regrettes pas le moins du monde. Il y a de la musique, c’est agréable, appréciable. De là où tu te trouves, tu peux voir des gens danser, ça t’amuse un peu il faut le reconnaître. Jusqu’à ce que ton regard se pose sur une jeune femme entraînant un homme à danser avec elle. Tu les observes de longues minutes, gardant un sourire aux lèvres, plutôt contente d’assister à une telle scène. Mais tout se termine bien trop rapidement selon toi, tu vois la jeune femme taper dans la main de son partenaire de fortune avant de retourner vers le bar. Et toi, tu adresses un sourire à tes collègues avant de te lever avec ton verre à la main pour rejoindre cette femme au bar. Tu ne la connais peut-être pas mais ça n’est pas ça qui va te décourager d’aller la voir. « C’est pour moi. » Tu annonces au barman alors que tu le vois récupérer le verre de la jeune femme, sans doutes pour la resservir, alors que toi, tu prends place sur un tabouret à côté d’elle. « Et bien c’était une sacré démonstration de danse que vous nous avez fait là. » Tu as toujours été en quelque sorte fascinée par les danses de couple, n’ayant jamais pratiqué ce genre de choses. Tu n’étais pas intéressée par cela, tu ne l’es toujours pas d’ailleurs. Observer, c’est tout ce que tu as, c’est tout ce qui te convient aussi et c’est très bien ainsi. « Pardon, je ne me suis pas présentée. Charlen. Charlen Dale. » Tu n’ajoutes pas que tu possèdes une école de danse, que tu sais ainsi de quoi tu parles car ça n’est pas essentiel à la conversation. Tu ne sais pas exactement ce que tu attends de cet échange, ni même si tu attends quelque chose en fin de compte. Une conversation, une bonne soirée, c’est déjà quelque chose d’important à tes yeux. « C’est la première fois que vous venez ici ? » Tu ne sais pas vraiment si elle est du genre à accepter de parler avec des inconnus mais tu tentes ta chance, tu essayes car après tout, tu n’as rien à perdre du tout.


 
living in a lonely world
Zoey C. Beckett
Broad
J'ai posté : 203 messages et j'ai : 1025 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Kaya Scodelario et pour finir je crédite : tearsflight

Zoey C. Beckett
Dim 24 Mai - 21:37

La danse est le langage caché de l’âme.

ft. Charlen


« Feels so, feels so, feels so good to dance again
With my emotions undressed, I'm going in with everything
To dance again»
Comme toujours lorsque je suis sur une piste de danse je m’amuse comme une petite folle. Je ne saurais même pas nommer ni reconnaître le tube qui est en train de passer mais le rythme est assez simple et je n’ai qu’à fermer les yeux un instant pour lâcher prise. En me laissant porter mon corps fait naturellement tout le boulot. Bien vite quelques timides finissent par m’imiter et parmi eux je repère un jeune-homme particulièrement doué. Je me retourne donc naturellement vers lui pour lui demander d’un geste seulement la permission de me joindre à lui. Entre danseurs nous utilisons souvent ce langage sans paroles et je me laisse guider par ce dernier une fois que j’ai eu son approbation. Tout danseurs ne maitrisent pas ce type de danses ou ne souhaitent pas les pratiquer avec d’autres que leurs partenaires habituels mais je fais parti de celles qui aiment s’enrichir auprès des autres. Mon compagnon semble être du même avis et nous échangeons parfois quelques sourires complices entre deux pas. Mes hanches suivent facilement le mouvement de sa main et je tournoie entre ses bras comme si personne ne se trouvait autour de nous. Depuis mes débuts j’ai cette capacité à faire abstraction de tout le reste lorsque je danse. Profiter de l’instant présent est la seule chose qui importe dans ces moments-là. La gorge sèche et le cœur battant à la fin de seulement deux morceaux je m’interrompt malgré tout. Une pause bien méritée s’impose. « Merci à toi, on se retrouve au même endroit un peu plus tard » je remercie mon partenaire dans une accolade après lui avoir tapé dans la main. Il me plaît bien et a l’air très sympa. On voit tout de suite que c’est un mec simple et qui n’est pas venu danser juste pour draguer ce qui est appréciable. Je n’ai pas du tout envie de ça ce soir.

Au bar je commande un daïquiri en m’asseyant au comptoir. J’ai à peine récupéré mon verre que quelqu’un s’interpose pour payer ma conso à ma place. Je me tourne vers la jeune-femme qui s’est exprimée et lui accorde un sourire. J’ai toujours apprécié l’audace. « Merci » je lui réponds à son compliment. « Si on m’offre un verre à chaque fois, je vais continuer je crois » je plaisante sans être vraiment sérieuse. « Et merci aussi pour le cocktail alors. » Je lève mon verre vers elle avant d’en boire une gorgée. Mon admiratrice s’installe à mes cotés avant de se présenter. Charlen Dale. C’est un nom que je ne connais pas du tout mais que j’aime beaucoup. Il a une belle sonorité. Et puis nous avons presque le même. Après tout mon deuxième prénom c’est Charline. « Pas besoin de t’excuser. Moi c’est Zoey. Et c’est la première fois que je mets les pieds dans ce bar. » On ne peut pas faire plus honnête. « Oh et tu peux me tutoyer. C’est bien plus sympa comme approche. »
Charlen a engagé la conversation alors je me livre un peu plus pour pouvoir échanger avec elle. Les rencontres inattendues sont toujours les plus intéressantes. « J’ai choisi cet endroit par hasard en cherchant un bar sur l’avenue. J’en ai déjà testé deux trois dans le coin mais c’est vrai que je change à chaque fois. Ça permet un petit effet de surprise. Et toi alors ? J’ai vu que t’étais accompagnée, c’est votre quartier général à tes amis et à toi ? » J’ai déjà remarqué qu’il était rare de voir des personnes sortir seules à New-York. Ou même n’importe où en ville le soir. Et encore moins dans des bars dansants. Souvent les gens viennent entre amis ou en couple. « Tu vis ici ? » Les touristes peuvent être nombreux après tout, surtout à Broadway.  « Si t’es un agent qui m’a repérée et veut me proposer un job j’en serais flattée. » Une nouvelle fois je plaisante, d’humeur bon enfant. L’air morose que j’avais en tout début de soirée chez moi s’est totalement envolée. C’est pour ça que j’aime autant sortir danser. C’est ma façon à moi de m’évader. Ou du moins l’une des façons.




code by ORICYA.



@Charlen A. Dale




In my body I have a soft light
Burning low, but too hot to
hold.
©️️ Lilie

Charlen A. Dale
broad admin
J'ai posté : 4038 messages et j'ai : 799 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Halsey et pour finir je crédite : loudsilence. (ava) ; Lilousilver (signa)

Charlen A. Dale
Mar 2 Juin - 20:33

La danse est le langage caché de l’âme
Zoey & Charlen
La danse est le langage caché de l’âme ** Charlen Original
Ce n’est pas tous les jours que tu as la chance de voir ce genre de chose, une personne qui respire la danse comme le fait cette jeune femme que tu vois quitter la piste de danse. Tu ne devrais probablement rien faire, rester avec tes collègues pour continuer de profiter de ta soirée mais c’est plus fort que toi, il te faut aller la voir, aller lui parler sans trop savoir expliquer pourquoi tu ressens ce besoin dans l’immédiat. Tu souris à la réponse qu’elle apporte quand tu annonces au barman que le verre qu’elle vient de commander est pour toi. Une approche comme une autre, tu sais que si tu avais été un homme, les choses auraient pu être perçus bien différemment mais il n’y a aucun sous-entendus dans ta manière d’agir, tu fais ce que tu penses être bien. « Bien, enchanté Zoey alors. » Un prénom pas commun, tu l’accordes mais qui lui va pourtant très bien. Tu esquisses le début d’un sourire quand elle te fait part du fait qu’elle t’a vu avec tes collègues, qu’elle demande si vous vous retrouvez souvent ici. C’est un peu maladroit dans sa manière de faire, mais l’intention est là, tu comprends, c’est l’essentiel. « Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est notre quartier général mais il nous arrive de venir ici de temps en temps après le travail. » Bien souvent, vous allez au plus près de l’école, au plus simple pour tout le monde mais changer de temps en temps ne vous fait pas de mal. Ca vous permet de faire de nouvelles rencontres également, un peu comme ce soir avec Zoey. « J’ai un appartement pas très loin, sur Broadway oui. Toi ? » Tu travailles à Broadway, pourquoi ne pas y vivre également après tout. C’est plus simple pour à peu près tout d’être presque sur place, il faut bien le reconnaître. Tu serais professeur dans un autre quartier, tu vivrais dans ce même quartier, là est ta logique implacable. La discussion est calme et détendue entre vous deux, c’est appréciable. « Et bien je suis désolée de te décevoir mais je ne suis malheureusement pas agent. » Tu te permets même un léger rire pour accompagner cette réponse. Tu n’as pas l’allure d’un agent il faut dire mais comme on dit, les apparences sont parfois trompeuses, tu aurais pu l’être et te trouver dans ce bar en toute discrétion, voilà tout. « Je suis professeur de danse, directrice d’une école à vrai dire. » Tu préfères opter pour la vérité, tu n’as rien à cacher après tout, ton métier n’est nullement un secret et tu en es même plutôt fière, sans pour autant t’en vanter. Tu n’as pas grand chose à lui offrir et tu en es désolée mais au moins, elle sait que quoique tu puisses lui dire concernant la danse, tu seras sincère, ça fait partit de toi. Levant ton verre vers elle, tu attends de voir si malgré ça, elle accepte de partager un moment en ta compagnie, peut-être pour discuter ou simplement pour écouter le silence.


 
living in a lonely world
Contenu sponsorisé
La danse est le langage caché de l’âme ** Charlen
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Broadway
-
Sauter vers: