Scent of Scandals a besoin de vous !
Votre avis compte plus que tout afin de nous aider à nous améliorer. Ici vous en saurez plus !
Newsletter numéro 50
De nouvelles choses à découvrir dans ce sujet ! Laissez un petit commentaire et surtout, restez chez vous ! love2
Nouvelle Intrigue
A côté de l'intrigue confinement, venez découvrir intrigue le pays des songes !
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$ Cours Particuliers ♛ Julian & Dean 1529876038
-85%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
23.05 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez

Cours Particuliers ♛ Julian & Dean

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Columbia University
Dean Harris
Zeta
J'ai posté : 37 messages et j'ai : 21 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Chris Evans et pour finir je crédite : Lumosdesign

Dean Harris
Ven 15 Mai - 17:27

Cours Particuliers
Julian & Dean
Why can't we be friends when we are lovers? 'Cause it always ends with us hating each other Instead of calling me out, you should be pulling me in I've just got one more thing to say

C’était un jour sans cours aujourd’hui, un jour de repos pour le cerveau, un jour ou je n’ai pas vu Julian. Enfin, en théorie, car ce fourbe m’a convoqué pour un cours de « remise à niveau » après avoir capté mon regard pendant son dernier cours. J’aime jouer avec ses nerfs, le voir perdre sa contenance en sentant mon regard glisser sur lui. Car oui, depuis qu’on s’est avoué notre attirance mutuelle, je ne me cache plus pour le dévorer du regard. Je le bouffe littéralement en perdant patience de pouvoir parcourir son corps avec mes lèvres… La tension entre nous est telle que ça met parfois notre petit secret en danger. Je désire cet homme plus que n’importe quoi sur cette planète, il est ma nouvelle addiction, ma nouvelle drogue, et j’ai besoin de ma dose, rapidement…

La nuit vient à peine de tombé sur la ville quand je passe la porte du bâtiment d’histoire. Je suis comme un gamin surexcité, à qui on offre un voyage à Disney world. Car ce rendez-vous, je sais que ce n’est pas pour parler d’histoire pendant des heures en se regardant dans le blanc des yeux. C’est la seule solution pour nous de nous voir pour l’instant, sans que notre liaison soit révélée à la face du monde. Même si au départ, savoir que je ne pourrais jamais avoir de geste tendre pour Julian en publique, que je ne serais que « son élève » aux yeux du monde, dans notre monde à nous, je suis siens, et je me contenterais de ça pour l’instant… Du moins, j’essaie de m’en convaincre car cette situation ne va pas me plaire éternellement me connaissant. Si mes relations n’ont pas tenue la route, c’est parce que je suis un peu trop démonstratif en publique, et je suis toujours tombé sur des hommes pas très à l’aise avec leur orientation. Il y avait ça, mais aussi mon autre secret, ce secret que Julian a appris avant qu’on ne tente quoi que ce soit. Je me voyais mal lui cacher cette part d’ombre qui plane au-dessus de ma tête tous les jours.

En arrivant devant la salle de classe, je souris doucement en ouvrant la porte discrètement, Julian est dos à moi, parfait. Je regarde autour de moi pour vérifier qu’il n’y a personne, puis j’entre sans un bruit dans la salle. J’avance tel un félin vers sa proie, en faisant le moins de bruit possible et une fois à sa hauteur, je glisse mes mains fébriles sur ses hanches tout en posant un baiser dans son cou. « Bonsoir professeur. » Soufflais-je contre sa peau en inspirant son odeur. Je pourrais passer ma vie à gouter cette peau tentatrice, en m’enivrant de son odeur d’homme si caractéristique. « Tu sais que tu es plutôt canon de dos ? Fait attention, tu vas briser des cœurs si ça continu. » Lâchais-je avec un petit rire alors que mes mains se glisse sur ses abdos alors que ma tête trouve sa place naturellement sur son épaule. Je pourrais rester des heures là, comme ça, à profiter de son étreinte, de sa chaleur. En sortant en secret avec lui, j’ai enfin trouvé un semblant de place dans ce monde, assez pour que mon addiction soit relégué à l’arrière-plan depuis qu’il est dans ma vie.
(c) princessecapricieuse




You gotta be there for me tooLa colère est nécessaire ; on ne triomphe de rien sans elle, si elle ne remplit l'âme, si elle n'échauffe le coeur ; elle doit donc nous servir, non comme chef, mais comme soldat.
Julian S. Hampton
Cent
J'ai posté : 34 messages et j'ai : 1 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Robert Downey Jr. et pour finir je crédite : Gwendalivia

Julian S. Hampton
Dim 24 Mai - 0:32
Citation :

Cours Particuliers
Dean & Julian
Why can't we be friends when we are lovers? 'Cause it always ends with us hating each other Instead of calling me out, you should be pulling me in I've just got one more thing to say
C’était un jour comme les autres, je donnais cours toute la journée et même si j'étais censé rentrer relativement tôt chez moi, j'avais prévenu ma femme que j'avais un conseil de discipline avec un élève qui s'appelle Jason et qui avait fait la connerie d'insulter un prof. Bon, c'était faux mais elle gobait mes mensonges, je ne l'avais jamais trompé par le passé, j'allais pas commencer maintenant ? Eh ben si et le pire, c'est que j'étais tellement impatient de retrouver Dean et de goûter de nouveau à ses lèvres que j'éprouvais aucune culpabilité à lui mentir. Je sais, je suis un monstres mais Dean a un effet sur moi que j'avais encore jamais connu, jamais un de mes élèves n'avait réussit à me déconcentrer à ce point. Un ou une d'ailleurs, certaines avaient bien tentées de me séduire pour une meilleure note mais ça n'avait pas marché mais au moment où j'ai croisé le regard azur de Dean, mon cœur a raté un battement et pendant quelques secondes, j'ai totalement oublié l'amphithéâtre, l'anneau à mon doigt et ce putain de règlement qui m'interdit toute relation amoureuse ou sexuelle avec un étudiant de la fac. La veille, j'avais convoqué Dean pour ce soir, invoquant une remise à niveau dont il avait bien besoin, c'était faux, il était le meilleur étudiant de sa promo et avait sans aucun doute de l'avance sur son programme, ça se voyait qu'il aimait autant cette matière que moi et ça, pour un enseignant, c'est méga-motivant. Je ne l'avais pas convoqué comme ça sans raison, nos regards s'étant croisés, j'avais oublié pendant 5 secondes ce que je voulais dire à mes élèves. Dean est dangereux pour moi, il joue avec mes nerfs et sait parfaitement y faire, quand je sens son regard glisser sur moi ou me déshabiller, c'est très dur pour moi de rester calme et d'empêcher mon corps de réagir et je dois faire appel à tout mon self-contrôle et Dean cherche vraiment à me faire craquer. Il s'est pas encore mit à mordiller son stylo et à le lécher de façon suggestive mais je suis sûr qu'il serait capable de le faire juste pour m'entendre bégayer et rougir, ce qui serait très gênant. On sent une réelle tension entre nous, ce qui met notre secret en danger mais malgré tout, j'adore ce jeu entre nous, cet interdit, ce règlement qu'ont bravent, ça me fait me sentir tellement vivant. J'ai Dean tout les jours, sauf une fois par semaine et passer une journée sans avoir besoin de faire attention à mes paroles ou mes gestes m'est nécessaire et ça fait du bien car sinon j'aurais pété un câble je crois. Le pire c'est quand je le vois me bouffer du regard, ça me rend littéralement fou de lui et c'est dans ces moments que je ressens le manque de ses lèvres, sans parler de son corps que j'ai pas encore pû goûter et à vrai dire, je sais que quand on aura passer ce cap, je devrais choisir quel cœur je dois briser entre celui de Dean et celui de ma femme. C'est pour ça que je repousse le plus possible ce contact de chair entre Dean et moi mais je commence à avoir réellement envie de lui, de le posséder, de l'aimer et j'ai aucune envie de choisir mais j'ai trop repoussé ce moment, je le sais et je sais que Dean va en avoir marre de mes excuses bidon pour ne pas coucher avec lui et après il va en avoir marre d'attendre que je divorce mais suis-je prêt à détruire ma vie bien rangée pour ses beaux yeux et son cul d'enfer ? Je ne sais pas et à vrai dire, j'ai encore un peu de temps pour prendre une décision. Donc, pour le moment j'en profite et pour les conséquences, je verrais plus tard.

Mon dernier cours vient de se terminer, je fais sortir mes élèves en leur rappelant le contrôle du lendemain sous leur soupirs, eh oui, je sais mais c'est la vie. Vous avez qu'une copie à faire, moi j'en ai une trentaine par classe à corriger alors ne vous plaignez pas s'il vous plaît. Dean sait parfaitement que si je l'ai convoqué le seul jour où je ne l'ai pas et ou il a pas cours, c'est parce qu'à cette heure-ci, la fac est pratiquement vide vu l'heure et surtout parce qu'ainsi, je suis sûr de ne pas le mettre en retard dans ses devoirs et ses révisions. Comme je suis un prof qui fait des contrôles surprises, tout mes étudiants le savent dès le début d'année, je les préviens qu'un contrôle peut tomber même en plein milieu de cours et que réviser le cours de la journée n'est jamais une perte de temps et Dean l'a parfaitement assimilé. C'est actuellement le seul moyen de pouvoir le voir sans risquer de se faire surprendre. Dean m'a donné une énorme preuve de confiance en me confiant son secret et je garderais ce secret, Dean vit avec une part d'ombre et même si ce sera pas facile, je m'efforcerais d'adoucir le plus possible ce qu'il ressent vis-à-vis de ce secret.

Je m'étais mis dos à la porte pour vérifier que j'avais toutes les copies pour le contrôle de demain et toutes celles que je devais ramener chez moi pour corriger. J'entendrais la porte s'ouvrir, elle fait un boucan d'enfer et ça fait des mois qu'ont demande au concierge d'huiler les portes et rien ne chance alors il faudrait qu'il l'ait huiler pile aujourd'hui, il ne faut pas rêver. Mais j'y pense, je l'ai pas entendu grincer aujourd'hui. Au pire, j'entendrais les bruits de pas sur le sol, aucune chance que je me fasse surprendre. Je sursautais en sentant des mains se glisser sur mes hanches et des lèvres embrasser mon cou, j'allais ordonner à cette personne de ne plus jamais faire ça en me retournant et en lui foutant une gifle quand je reconnu la voix de Dean, je souris et soupirais de soulagement. Il m'a fait peur, il a pas voulu faire de bruit et grâce à l'intervention du concierge et à sa concentration, j'ai entendu ni la porte, ni ses bruits de pas. Je ris en l'entendant alors qu'il glissait ses mains sur mes abdos, bon sang, il sait comment y faire car mon corps frissonna directement. Sa tête se posa sur mon épaule, je souris et penchais ma tête sur la sienne. Je posais mes mains sur les siennes avant les retirer pour lui faire face :

- Je vais peut-être briser des cœurs mais c'est le mien que tu as failli briser. J'ai failli avoir une crise cardiaque et te foutre une gifle. Tu vis dangereusement.

Je lui souris et pris son visage entre mes mains avant de l'attirer contre le mien et de lui donner un baiser passionné avant de descendre mes mains sur ses hanches, je posais mon front contre le sien :

- Tu m'as manqué aujourd'hui.

Oh oui, son regard m'avait manqué, ne pas le sentir me regarder, me déshabiller des yeux, me tenter et me rendre fou. Ça m'avait manqué, même le voir jouer avec mes nerfs m'avait manqué. Je lui donnais un petit baiser avant de m'asseoir sur ma chaise de bureau et l'invita à s'asseoir sur mes genoux, comme un vrai couple. Pour une fois que je suis pratiquement sûr que la fac est vide.
(c) princessecapricieuse
Cours Particuliers ♛ Julian & Dean
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Columbia University
-
Sauter vers: