Fermeture du forum
Merci pour cette belle aventure ! Toutes les informations se trouvent Ici love2 du love sur vous It's so gut wrenching... ft. William - Page 2 4035343658
Le Deal du moment :
Narcos Saisons 1 et 2 Coffret Blu-ray
Voir le deal
18.03 €

Partagez

It's so gut wrenching... ft. William

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan
Calliopé Winshop
Cent
J'ai posté : 2195 messages et j'ai : 547 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julie Gonzalo et pour finir je crédite : S (ava) | may0osh (gif) | macherierps (gif)

Calliopé Winshop
Ven 5 Juin - 20:46

It's so gut wrenching... ft. William - Page 2 Tumblr_inline_pf43figFgi1uyanoc_250

- Oh je n’en doute pas, dis-je rapidement après avoir refusé la glace.

J’ai conscience que ça peut paraître un peu dérisoire au vu du fait de je viens de donner naissance à un autre être humain mais j’ai besoin de retrouver ma taille normale. J’ai dû prendre du poids pour Jaime et je ne le regrette absolument pas un seul instant mais maintenant que mon fils est là, mon corps n’a plus besoin de manger pour deux. Il faut donc que je réapprenne à m’alimenter convenablement.

William refuse mon billet de $10 ce qui me fait froncer les sourcils. Je n’aime pas qu’on m’offre des choses mais j’imagine que, pour une fois, je peux faire un effort. Je hausse les épaules avant de lui adresser un faible sourire gêné.

- Comment vais-je faire prospérer mon business si je commence à faire des faveurs à toute la police new-yorkaise, hm ?


Évidemment, je sais qu’il n’est pas question d’offrir mes pâtisseries à toute la ville et à ses forces de l’Ordre mais j’ai envie de le taquiner un peu. Oui, je suis soudainement d’une humeur un peu plus joviale. Je ne m’étais pas rendue compte que ne pas fréquenter de nouvelles personnes ne me faisait aucun bien. C’est d’ailleurs tout le contraire.

Une fois installée à côté de William sur la pelouse, je ne peux m’empêcher de garder un œil averti sur les garçons, même si l’un des deux n’est pas le mien, mon côté mère protectrice prend le dessus. Je ne peux pas me retenir, c’est plus fort que moi.

C’est évidemment à ce moment précis que William évoque le café. Et c’est ainsi que mes soucis reviennent au galop.

Je soupire et décide de me lancer.

- C’est compliqué. J’ai vraiment cru en la réouverture, vous savez…

Et puis mes croyances se font violemment rétamées par terre.

- Je ne sais pas si vous avez entendu parler de cette histoire avec Lockwood Inc. Ils rachètent la rue dans laquelle se trouve le café. Et je…enfin, pour la faire courte, j’ai accepté leur offre et je vais déménager le café d’ici la fin d’année.


« I'm surviving »
And it's so gut-wrenching...falling in the wrong direction. How did you sweep me right off my feet? Baby, I can't keep falling in the wrong direction. Couldn't even see you through the smoke. Looking back, I probably should have known...
©️crackintime
William O'Connor
Times
J'ai posté : 652 messages et j'ai : 451 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Lun 8 Juin - 18:40


It's so gut wrenching...

Calliope & William


J'adopte une mine faussement outrée en l'entendant dire qu'elle va devoir faire des faveurs à toute la police New Yorkaise. Elle me taquine et je souhaite le faire en retour, ce qui m'amuse, je dois bien l'avouer.

- Comment ça à toute la police New Yorkaise ? Je pensais que je sortais du lot.

Je l'observe avec amusement, juste pour voir si je vais la déstabiliser avec mes mots.

Quelques minutes plus tard, nous voilà à Central Park, à entamer une conversation plus sérieuse, non sans quitter les garçons des yeux. Et si je lui pose la question, c'est que la réponse m'intéresse réellement. Je suis d'un naturel social et je m'intéresse aux personnes qui m'entourent. Je suis le genre d'homme qui, au cour d'une soirée, peut parler avec tous les invités qu'il ne connaît pas, à en apprendre sur eux, sans nécessairement parler de lui même. J'ai toujours été ainsi. Il y a ceux qui aiment parler d'eux, et ceux qui aiment écouter les autres.

- Oui j'en ai un peu entendu parler. , répondis-je en parlant de Lockwood Inc., bien que je ne me sois pas penché davantage sur le sujet. J'écoute la jeune femme. Ce sujet semble l'angoisser et je m'en veux quelques instants pour m'être montré curieux. Je l'écoute néanmoins avant de hocher la tête.

- On ne peut malheureusement pas faire grand chose face à ces géants. Ici, tout est achetable. , répondis-je, non sans une pointe de regret. C'est le problème des pays riches comme le nôtre, et c'est ce qui m'a toujours exaspéré. Ces personnes se croient tout permis. Je tourne un instant la tête vers elle, avec un regard de défi.

- Si vous avez besoin de monde pour s'enchaîner devant le café en signe de protestation, vous pouvez compter sur moi. , lui lançais-je avec amusement avant de reporter mon attention sur les garçons qui continuent de jouer ensemble.

- Faites en sorte que l'offre soit plus importante. Quitte à déménager, que cette histoire vous offre l'opportunité de rendre votre affaire plus grande.


Fiche codée par < NyxBanana >



Calliopé Winshop
Cent
J'ai posté : 2195 messages et j'ai : 547 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julie Gonzalo et pour finir je crédite : S (ava) | may0osh (gif) | macherierps (gif)

Calliopé Winshop
Lun 8 Juin - 20:42

It's so gut wrenching... ft. William - Page 2 Tumblr_inline_pf43figFgi1uyanoc_250

Je secoue la tête, un peu désabusée. Évidemment qu’il en a entendu parler, il fait partie des forces de l’Ordre. J’imagine que ce genre de manigances à la noix se sait toujours, de toute façon. Je reste cependant surprise de sa proposition quant à aller s’enchaîner devant le café en guise de protestation. Je me retiens de rire mais lui adresse un petit sourire amusé malgré tout.

- N’êtes-vous pas censé être l’homme empêchant les autres de s’enchaîner à des bâtiments privés ou publics ?


J’aime jouer sur la controverse du sujet dont je sais qu’il est particulièrement tabou en ce moment dans le pays. Je ne suis pas pour dire que tous les flics doivent être mis dans le même panier, c’est faux. Il est malheureusement question de plusieurs ordures à qui on a fait confiance à tort et qui fichent tout en l’air en faisant passer les forces de l’Ordre pour de grands méchants loups alors qu’il n’en est rien. Je pense notamment à mon voisin, Stewart, qui est dans la police depuis 1980 et qui n’a jamais commis un impair. Il m’a expliqué combien le regard méfiant de certaines personnes lui faisait du mal, lui-même marié à une afro-américaine depuis les années 70s. Notre pays va mal et je souhaite de tout cœur qu’on arrête les salauds qui blessent d’autres personnes au seul prétexte de leur ethnie mais je refuse qu’on fasse culpabiliser des gens comme Stewart qui ont donné leur vie à un corps de métier en lequel il croyait dur comme fer.

- Croyez-moi, le chèque sera gros. Mais le quartier me manquera. Je ne sais pas encore où je vais réussir à réimplanter le Callie’s. Il va aussi falloir que je commence une démarche de communication auprès de mes clients habitués et je crois que ça reste le plus difficile pour moi. Je pense notamment à ces personnes d’un certain âge qui n’auront probablement pas le cœur et encore moins la force de traverser un quartier pour se rendre dans mon café.

Oui, je crois que dans toute cette affaire, c’est ça qui me fait le plus de peine. Me dire que des gens comme Gertrude ne reviendront peut-être plus car la nouvelle localisation du café sera trop éloignée de leurs habitations.

- Vous reviendrez, vous ?


« I'm surviving »
And it's so gut-wrenching...falling in the wrong direction. How did you sweep me right off my feet? Baby, I can't keep falling in the wrong direction. Couldn't even see you through the smoke. Looking back, I probably should have known...
©️crackintime
William O'Connor
Times
J'ai posté : 652 messages et j'ai : 451 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Lun 8 Juin - 23:02


It's so gut wrenching...

Calliope & William


- Oh vous savez, je n'ai jamais été connu pour respecter les règles à lesquelles je dois me plier. Ce qui est un comble, je vous l'accorde.

C'est pourtant vrai. J'ai toujours eu un problème avec l'autorité. Et oui, c'est un comble quand on sait que je suis lieutenant de police, que j'ai été militaire dans l'une des unités les plus "élitistes" de l'armée américaine. Mais c'est ainsi. On m'a souvent dit qu'on se serait débarrassé de moi bien rapidement, si je n'étais pas aussi doué pour ce que je faisais. Je ne compte plus les blâmes et les mises à pied que j'ai pu prendre dans ma vie professionnelle. Ni les heures de retenues pendant ma période scolaire. J'ai même mis les pieds en cour martiale. Alors m'enchainer à un café pour militer, ce n'est pas ce qui va l'effrayer.

- Alors si la cause est juste, je ne suis pas celui qui empêche les autres de s'enchaîner. Mais plutôt celui qui s'enchaîne avec eux.

Je lui aurais néanmoins tout de même arraché un sourire. Un sourire qui s'efface néanmoins bien vite lorsqu'elle reprend la parole. Je l'écoute avec une forme d'admiration. Elle pense davantage à ses clients, aux habitués qui trouvaient refuge chez elle. Le reste semblait passer bien après et je trouvais cette philosophie belle. Je ne pus m'empêcher de penser que si la majorité des gens pensaient comme elle, le monde serait meilleur, et bien moins nombriliste.

- Lockwood rachète la rue. Pas celles à côté. Il n'y a qu'à trouver un local un peu plus loin, même si je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire.

Mais le fait est là. Le confinement a ruiné certains commerces, certaines enseignes. Et je ne doute pas que des locaux seront bientôt à vendre un peu partout à New York. Malheureusement, cette pandémie aura laissé des séquelles, plus lourdes chez certains que d'autres. Mais, pour rassurer la jeune femme, je reprends.

- Mais je suis persuadé que même si votre café se situe un plus loin, vos habitués continueront de venir.

Et lorsqu'elle me demande si moi, je reviendrais dans son café, je tourne la tête vers elle, détournant ainsi quelques instants mon regard des garçons. Un sourire se dessine sur mon visage, amusé.

- J'y compte bien. Vous me devez un muffin. Ou une salade toastée. Peut être même les deux.

Fiche codée par < NyxBanana >



Calliopé Winshop
Cent
J'ai posté : 2195 messages et j'ai : 547 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julie Gonzalo et pour finir je crédite : S (ava) | may0osh (gif) | macherierps (gif)

Calliopé Winshop
Jeu 11 Juin - 9:19

It's so gut wrenching... ft. William - Page 2 Tumblr_inline_pf43figFgi1uyanoc_250

On peut dire que pour un agent des forces de l’Ordre, celui-là a une bien drôle conception de son métier. Je n’avais encore jamais entendu personne de son milieu dire qu’il serait prêt à casser les codes et ne pas forcément répondre aux règles. Je ne suis pas certaine que cela lui ferait bonne presse au sein du NYPD mais qui suis-je pour juger, après tout ?

Il poursuit sur le sujet des Lockwood et, même si j’entends ce qu’il dit et qu’en soi, je suis plutôt d’accord, je n’ai pas l’impression qu’il réalise à quel point je vais avoir du mal à trouver un bailleur longue durée au vu de la période.

- Justement, la crise s’installe et les commerces ferment. Un café n’est pas une entreprise viable à l’heure actuelle pour les bailleurs. Trouver quelqu’un qui accepte de me louer ses murs va être délicat.

Oui, à l’heure actuelle, je ne pense pas racheter un local. J’y ai bien réfléchi et je me dis que je pourrais utiliser une partie des fonds qui me seront versés par Lockwood pour protéger les enfants en leur apportant un capital d’épargne pour leurs études. Même si Brayon a déjà un beau chèque en banque – cadeau de sa défunte mère, je pense que mon rôle est de faire en sorte que cet apport soit plus conséquent avant qu’il ait 18 ans. Il en sera de même pour Jaime. Leur avenir est ce qu’il y a de plus important aujourd’hui.

William me répond que oui, il viendra évidemment dans mon nouveau café parce que je lui dois des choses. Je hausse un sourcil, l’air amusé.

- Les deux, carrément ? Vous ne vous embêtez pas, vous, dis-donc !



« I'm surviving »
And it's so gut-wrenching...falling in the wrong direction. How did you sweep me right off my feet? Baby, I can't keep falling in the wrong direction. Couldn't even see you through the smoke. Looking back, I probably should have known...
©️crackintime
William O'Connor
Times
J'ai posté : 652 messages et j'ai : 451 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Ven 12 Juin - 15:19


It's so gut wrenching...

Calliope & William


J'écoute la jeune femme, ses incertitudes, ses craintes. Et je ne les comprends que trop bien, même si j'ignore tout ce que peut comporter la gestion d'un établissement comme un café. Je me dis qu'en dehors de tout l'aspect gestion, financement et management, le cœur du métier doit être agréable, notamment la relation qu'elle peut avoir avec ses clients habituels. Elle doit voir son café comme un enfant.


- Bon et bien, nous n'avons pas le choix alors. On va devoir s'enchaîner. , lui répondis-je avec une pointe d'amusement, notamment pour lui arracher un sourire et détendre l'atmosphère. J'ai tendance à croire qu'il est toujours possible de trouver des solutions, avec du temps. Des solutions que nous n'aurions jamais imaginé. Oui, c'est bien moi qui dit cela, ça vous amuse ?

- Mais je vous préviens, il va falloir me supporter tout ce temps. Ça sera votre "épreuve de mental" pour ce café.

Elle doit se demander pourquoi je cherche tant à l'aider. Le fait est que nous nous ressemblons sur ce point, c'est indéniable. Aider les gens a toujours été, pour moi, ce ce que l'on pourrait appeler mon leitmotiv. C'est d'ailleurs ce qui a toujours guidé ma vie et mes choix, ou encore les différents travails que j'ai pu effectuer. Aider les gens, sans rien demander en retour.

Et puis, je dois bien avouer aussi que je me sens responsable de l'un des tournants de la vie de cette femme, et pas le plus heureux, soyons honnêtes. C'est comme si, lui venir en aide, me permettrait de me racheter et ce, même si je n'ai fait que mon travail. Alors peut être que je ne l'aiderais pas en m'enchaînant à son café, bien que je serais réellement capable de le faire si elle me le demandait. Mais je peux l'aider pour trouver ne serait-ce qu'une solution afin qu'elle puisse déménager sans essuyer trop d'impacts.

- Comment va votre second fils ? , finis-je par lui demander alors que je venais de reporter mon attention sur Saeed et Brayon qui jouaient désormais au ballon avec un autre groupe d'enfants.


Fiche codée par < NyxBanana >



Contenu sponsorisé
It's so gut wrenching... ft. William
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan
-
Sauter vers: