Fermeture du forum
Merci pour cette belle aventure ! Toutes les informations se trouvent Ici love2 du love sur vous [FB] Anthropology students are those who struggle with life in society - Leo 4035343658

Partagez

[FB] Anthropology students are those who struggle with life in society - Leo

GOOD MORNING AMERICA :: Flashback & Flashforward
 :: Flashback & Flashforward
Mercy L. Fitzbaum
Outs
J'ai posté : 150 messages et j'ai : 135 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Gaia Girace et pour finir je crédite : me, myself and I.

Mercy L. Fitzbaum
Ven 5 Juin - 10:30
Anthropology students are those who struggle with life in society.



Ft. Leo E. Blake.



Mercy avait mis du temps avant de remarquer l’étudiante aux cheveux châtain. Pendant plusieurs jours, elle ne l’avait pas différenciée du reste de la clientèle du Dunkin’Donuts. Si cette jeune femme venait à plusieurs reprises, elle n’était certes pas la seule, le magasin avait ses habitués, des têtes connues qui finissaient par connaître le personnel par leurs prénoms et qui discutaient parfois cinq minutes au comptoir. A mesure que les mois passaient, Mercy et ses collègues construisaient une véritable routine de travail, chacun d’entre eux avait ses tâches propres, certains aimaient discuter avec la clientèle, d’autres se contentaient de servir et n’acceptaient pas facilement la familiarité. Mercy était plutôt du deuxième groupe. Elle s’acquittait de son travail avec soin et sérieux, mais restait la plupart du temps effacée et froide. Assez rapidement, il avait été clair qu’elle n’était pas la meilleure personne pour rester à la caisse, et elle officiait la plupart du temps en cuisine, charlotte sur les cheveux et gants en plastique sur les mains, à préparer les pâtisseries vendues et à surveiller leur cuisson. Au fond d’elle, ce rôle lui plaisait.

Une semaine plus tôt, la gérante du Dunkin’Donuts avait prévenu ses employés qu’une étudiante de Columbia allait venir régulièrement pour étudier le café du Queens. Comme les autres, Mercy avait reçu l’information et la certitude de leur anonymat : si leurs faits et gestes étaient rapportés dans les travaux de l’étudiante, ce ne serait jamais sous leur nom véritable. Une collègue avait soulevé l’hypothèse qu’il s’agisse d’une manière pour leur supérieure hiérarchique de les surveiller étroitement, mais les autres n’avaient pas paru convaincus. Mercy avait oublié cette affaire assez rapidement. Elle était davantage concernée par la relation qu’elle entretenait alors avec un galeriste de la 5th Avenue, Ian Foster-Miller, et par le vide étrange que laissait en elle le départ de sa fille et de son ex-époux au Dakota du Sud.

Aussi ne remarqua-t-elle pas l’étudiante parmi les dizaines d’autres qui venaient quotidiennement au Dunkin’Donuts. Un matin, cependant, son collègue Kyle, qui officiait comme elle en cuisine, lui dit : « Tu sais, l’étudiante en anthropologie qui est là depuis lundi, Leo ? Elle cherche des gens parmi nous qui seraient d’accord pour un entretien. » Mercy continua de s’occuper de la garniture d’une fournée de gâteaux tout en répondant : « Ah bon ? Il y en a qui ont accepté ? » « Je ne sais pas trop. Lydia et Hans, je crois, mais pas beaucoup plus. » Mercy regarda brièvement son collègue, en notant que lui-même ne s’était pas proposé. « Qu’est-ce que c’est, au juste, l’anthropologie ? » lui demanda-t-elle. « Quelque chose en rapport avec les humains » lui apprit Kyle, ce qui ne l’avançait à rien.

Mercy repensa à cette conversation pendant sa courte pause de midi. Elle la passait généralement dehors, profitant des quelques dizaines de minutes où elle n’était pas enfermée dans l’odeur de graisse et de café, où elle pouvait relâcher ses longs cheveux noirs et être un peu en dehors de l’effervescence humaine. Terminant un sandwich aux œufs et à la salade, dont elle jeta les miettes aux pigeons, elle sentit la curiosité naître en elle. Elle ne voyait pas pourquoi ladite Leo étudiait ce café du Queens – mais ce côté absurde lui plaisait. Croquant dans une poire en guise de dessert (il lui était impossible de manger les sucreries du Dunkin’Donuts après les avoir préparées pendant la matinée entière), elle avisa l’étudiante non loin de la place où elle se trouvait. Mercy la rejoignit après s’être débarrassée du trognon de la poire : « Salut. Mon collègue m’a appris que vous cherchiez des membres du personnel à interviewer. Je veux bien me porter volontaire. »
[FB] Anthropology students are those who struggle with life in society - Leo
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: Flashback & Flashforward
 :: Flashback & Flashforward
-
Sauter vers: