Fermeture du forum
Merci pour cette belle aventure ! Toutes les informations se trouvent Ici love2 du love sur vous there’s not a word yet for old friends who’ve just met. (solveig) 4035343658
-38%
Le deal à ne pas rater :
– 38% sur PHILIPS SpeedPro Aspirateur Balais 2 en 1 sans Fil
209.99 € 339.99 €
Voir le deal

Partagez

there’s not a word yet for old friends who’ve just met. (solveig)

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Upper East Side
Leo E. Blake
Psi
J'ai posté : 37 messages et j'ai : 103 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : adelaide BEAUTY kane et pour finir je crédite : saya & hqgifhunting.

Leo E. Blake
Sam 6 Juin - 1:46

solveig & leo
let us be grateful to the people
who make us happy; they are
the charming gardeners who make
our souls blossom


Je me balade d’un coté à l’autre du salon, sans savoir si je dois rire ou pleurer à ce que ma mère me raconte. Ils ont une grande maison, mes parents, mais c’est sur que vivre l’un sur l’autre, ce n’est pas facile. Parfois j’aimerais être confinée avec eux, juste pour voir ce que ça donne. Enfin non, ce n’est pas plus mal d’être loin … Surtout quand maman commence à me parler de garçons. Mais enfin ... dis-je en tentant de la stopper. Mais c’est un flot de paroles continues qui sortent de sa bouche. Elle me parle du fils des voisins qui est devenu un beau jeune homme, de cet infirmier qu’elle a croisé lors d’un de ses rendez vous et qui ferait un très bon parti pour moi. Elle se met ensuite à me demander si j’ai croisé quelqu’un dans mon immeuble, dans ma rue, dans mon quartier. Maman … Maman ! Arrête, qui veux-tu que je rencontre coincée dans mon appartement ? J’y arrive enfin, j’arrive à prononcer une phrase complète. Je suis chez moi à 90 pourcents, je n’ai aucuns soucis qui demande une aide extérieur et je connais un peu près tous mes voisins qui sont plus âgés que moi. Mais ce sont les mamans, elles ne veulent que le bien de leur petite fille, elles veulent juste le meilleur parti possible. J’ai envie de lui assurer que je saurais le faire comme une grande fille, mais c’est peine perdue. Oui, promis, je te le raconterais si j’ai quelqu’un. Je dois avouer que je me suis perdue dans la conversation, que je lui promets peut être quelque chose que je ne pourrais faire. C’est pas grave, je me rattraperais plus tard. Bon maman, je dois retourner bosser. On se rappelle demain ? Je lui envois plein de bisous, lui demande de faire la même chose pour papa et je peux enfin me mettre à penser à autre chose que des attributs masculins.

J’aime ma mère du plus profond de mon cœur mais il faut toujours que je prenne mon courage à deux mains pour mettre fin à une conversation qui dérive beaucoup trop. Je m’affale sur le fauteuil et souffle de grands coups, la tête pleine de bourdonnements. Je réfléchis à la suite à toute vitesse et ignore comment j’en arrive à mon idée mais elle est là et j’apprécie assez. C’est en pensant à mes voisins que j’en suis venue à penser à Solveig, une véritable voisine et amie. Ne voulant pas simplement frapper à sa porte pour discuter ; je vaux bien mieux que ces banalités, je cherche une solution et me vient l’idée d’une bonne tasse de café. Ce serait un peu comme si nous étions sur une terrasse, à discuter des associations, de sports ou simplement de la pluie et du beau temps. Ce serait juste à nos entrée et avec une bonne distance. Sympa quoi.

J’ai deux options quand je veux me faire du café : une cafetière, tout est fait à la main et le goût est plus fort ou alors, comme sûrement la moitié de la population de cette planète, j’ai une machine Nespresso. Je dois oublier ma première option parce que je n’en ai plus, je me lance alors vers les capsules et fais couler deux cafés en moins de deux. Si je mets un nuage de lait ainsi qu’un demi sucre dans le mien, j’ignore comment Solveig prend le sien. Je prépare alors un plateau, j’y pose les deux tasses, la boite de sucre et la petite bouteille de lait. Je l’emporte jusqu’à l’entrée, ouvre la porte et dépose le plateau devant la porte de ma voisine. Je prends ma tasse, sonne à sa porte et recule jusque la mienne. Salut. dis-je alors que la brune ouvre la porte. Je souris, contente de la voir, contente d’avoir un peu de compagnie. Solveig fait partie de ces femmes plus âgées avec qui j’aime parler, avec lesquelles j’ai des centres d’intérêts. Puis elle ne passe pas son temps à se plaindre de son age ou quoi, profitant simplement du moment présent. Je la trouve rafraîchissante et c’est pour ça que je n’ai pas hésité à lui offrir cette petite tasse de café. Je ne savais pas comment tu prenais ton café alors je t’ai mis ce qu’il fallait. ajoutais-je, faisant un geste de la main vers le plateau. Se fondre dans la masse  a toujours été une priorité, mais j’aime le faire avec du charme et de l’originalité. Je rigole, visiblement assez fatiguée pour m’amuser de moi même. J’ai longtemps réfléchi à mon coup, j’espère que c’est bien réussi. Je l’observe se pencher et se servir, continuant de présenter mon œuvre comme si j’avais rendu le meilleur devoir de ma vie. C’est un peu ça à chaque fois que j’essaie quelque chose, depuis que je suis sortie de ma bulle, je commence à penser que c’est exceptionnel avant de me rappeler que c’est juste un comportement normal. Humain. Et c’est ce qui fini par arriver quelques secondes plus tard. Tu vas bien ? finis-je par demander, juste avant de boire ma première gorgée.


AVENGEDINCHAINS





    ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
    There's so many things that life is, and no matter how many breakthroughs, trials will exist and we're going to get through it. Just be strong. ☾☾
Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1559 messages et j'ai : 1753 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Dim 7 Juin - 13:16

solveig & leo
let us be grateful to the people
who make us happy; they are
the charming gardeners who make
our souls blossom


Aujourd’hui, je travaille depuis l’appartement. Je n’avais pas envie d’aller au bureau et comme mes patrons ne voient pas du tout d’un mauvais œil à ce qu’on reste chez nous en cette période troublée, j’en profite. J’ai plusieurs dossiers en attente de traitement et j’ai vraiment tout intérêt à me mettre un coup de pied aux fesses si je veux tout rendre en temps et en heure.

Maroon, mon chien, a vite eu fait de comprendre ce matin que sa maîtresse allait être occupée alors il est allé dans son panier pour grignoter son nouvel os à moelle. En voilà au moins un qui ne trouve pas sa journée trop compliquée. Il faudra malgré tout que je le sorte tout à l’heure ainsi qu’au cours de la soirée pour qu’il puisse dégourdir les pattes. La pauvre bête mérite mieux que de vivre en appartement et cela commence à me travailler sérieusement. Malheureusement, vivre autrement qu’en appartement quand on vient rester au coeur de la ville, c’est un peu compliqué voire impossible.

Quand j’entends qu’on sonne à la porte, mes sourcils se froncent automatiquement. Aleksej ? Je jette un œil à mon iPhone mais je m’aperçois vite qu’il ne m’a envoyé aucun message. Vu l’heure qu’il est, en plus, cela me paraîtrait bizarre qu’il débarque comme ça. William ? Il ne vaudrait mieux pas au vu de ce qu’il s’est passé entre nous quand il est venu récupérer ses affaires en me rapportant les miennes.

Je me lève, curieuse de voir qui essaie de me voir alors que nous ne sommes pas encore sortis de la crise sanitaire. Je jette un oeil par le judas de la porte et vois ma voisine, Leo, qui se tient là, à quelques pas. J’ouvre, curieuse de savoir ce qui l’amène.

- Salut !

Leo ne perd pas un instant et m’explique avoir fait du café mais me l’avoir présenté «neutre» ne sachant pas comment je le prends. Je souris tendrement, amusée de voir qu’elle cherche à me voir alors que je sais qu’elle aussi a des choses importantes à faire. Je m’abaisse et prends le plateau dans mes mains avant d’ouvrir la porte de l’appartement en grand d’un coup de pied ajusté.

- Rentre. Je sais qu’on est en période de crise mais ce n’est pas à travers moi que tu attraperas le virus, j’ai été testée négative.

Le test m’a été imposé après la mort de mon père bien que je ne l’ai pas vu depuis des mois. Ma mère a finalement été autorisée à sortir de quarantaine. Elle a été testée positive mais son état a été jugé comme non préoccupant. Même si rien ne s’est arrangé, j’ai été soulagée d’apprendre que je n’allais pas prendre ma mère quelques temps après mon père.

- On fait aller et toi ? Toujours plongée dans tes recherches ?
dis-je en refermant la porte une fois la jeune femme à l’intérieur.  



AVENGEDINCHAINS


laissons le temps ralentir
Et le soleil se couche et tout redémarre. Écoutes-les mes rêves gris s'envolent dans le noir de la nuit... -byendlesslove
there’s not a word yet for old friends who’ve just met. (solveig)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Upper East Side
-
Sauter vers: